International
URL courte
9502
S'abonner

Les soignants de l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles ont accueilli la Première ministre belge, Sophie Wilmès, en lui tournant le dos pour exprimer leur opposition aux actions des autorités du pays face à la pandémie de Covid-19, relate la RTBF.

Le cortège de la Première ministre belge Sophie Wilmès a dû passer devant une «haie de déshonneur» lors d’une visite non officielle à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles samedi 16 mai, a annoncé la RTBF.

​Les médecins et soignants, qui se sont placés des deux côtés de la route menant vers leur hôpital, tournaient le dos aux voitures du cortège au moment de leur approche pour montrer leur mécontentement face à l’attitude des autorités belges à l’égard du système de santé pendant la pandémie de coronavirus.

​Au total, près de 120 personnes -infirmiers, médecins, aides logistiques, personnel de nettoyage, administratifs, pompiers- se sont rassemblées pour protester notamment contre les arrêtés prévoyant une réquisition de personnel en cas de besoin, selon la Centrale générale des services publics (CGSP). Les soignants réclament en outre, depuis plusieurs mois, une revalorisation de la profession.

«Le gouvernement nous traite avec mépris. Méprisons le gouvernement», a indiqué la CGSP de l’hôpital Saint-Pierre citée par la Voix du Nord.

​La Première ministre Sophie Wilmès, qui a visité plusieurs hôpitaux le 16 mai pour témoigner de son soutien au personnel des soins de santé, a pour sa part déclaré sur Twitter que ces visites avaient été «un moment de rencontres» et de dialogue important consacré notamment à la situation sanitaire, aux moyens de protection, à la valorisation du métier et au financement des soins de santé.

​En Belgique, plus de 9.052 personnes sont décédées des suites du coronavirus au 17 mai, selon l’université Johns-Hopkins. Plus de 55.280 cas d'infection ont été détectés pour 11,5 millions d'habitants. Les patients ne sont testés au Covid-19 dans ce pays que s’ils ont des symptômes graves.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
protestations, hôpital, Bruxelles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook