International
URL courte
3617
S'abonner

Suite aux informations de certains médias qui affirment que la Russie, la Turquie et l’Iran envisagent la démission de Bachar el-Assad, Téhéran a annoncé n’y trouver aucun intérêt.

Téhéran a démenti tout intérêt dans le départ de Bachar el-Assad de son poste

«Nous entretenons des relations amicales avec la Syrie, qui revêtent un caractère stratégique. Nous et les autres ne sommes pas en droit de décider à la place du peuple syrien. Nous et la Russie ne poursuivons pas de tels objectifs», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Mousavi, cité par l’agence Fars. 

Spéculations dans les médias

La déclaration du diplomate iranien intervient après les spéculations de médias qui avancent que Bachar el-Assad pourrait bientôt démisionner. Une option actuellement examinée par la Russie, la Turquie et l’Iran, selon certains d’entre eux.

Ces informations n’ont pas été officiellement confirmées. Le parlementaire russe Dmitri Sabline les a qualifiées de rumeurs, car le Président syrien bénéficie du soutien de la majorité de la population.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Tags:
Bachar el-Assad, Syrie, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook