International
URL courte
11462
S'abonner

Alors que Donald Trump a signé un décret sur le droit des Américains à exploiter les ressources spatiales et qu’Elon Musk propose de faire exploser des bombes sur Mars pour rendre la planète habitable, le patron de Roscosmos estime que ce n’est qu’un «prétexte» pour déployer l’arme thermonucléaire dans l’espace.

Le directeur général du holding spatial russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, estime que l’idée du patron de SpaceX, Elon Musk, de terraformer Mars, c’est-à-dire rendre la planète habitable pour l’être humain, n’est qu’un prétexte pour militariser l’espace.

«Il est peu probable qu’il soit possible de faire exploser Mars, mais le prétexte pour placer l’arme thermonucléaire dans l’espace est évident. Tout porte à croire que les États-Unis mettent le cap sur la militarisation de l’espace», a-t-il écrit sur sa page Twitter.

Elon Musk a laissé entendre le 17 mai que les 10.000 missiles nucléaires qui pourraient être nécessaires au projet ne seraient pas «un problème».

Bombes et effet de serre

Il semble que cette idée tienne à cœur au patron de SpaceX puisqu’il l’évoquait déjà il y a cinq ans.

Ainsi, il a proposé de créer des conditions de vie acceptables pour l’homme sur Mars en y changeant le climat à l’aide d’une série d’explosions thermonucléaires sur les deux pôles pour faire fondre les calottes glaciaires. Un autre moyen serait de réchauffer la Planète rouge à l’aide de gaz à effet de serre.

D’ailleurs, Washington ne cache pas ses prétentions à l’espace. Début avril, Donald Trump a signé un décret établissant le droit des Américains à exploiter les ressources spatiales, à savoir la Lune et les astéroïdes. Roscosmos avait qualifié cette décision de «tentative d’expropriation de l’espace et de plan agressif pour s’emparer des territoires d’autres planètes».

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
espace, militarisation, Mars, Dmitri Rogozine, Holding spatial russe Roscosmos, Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook