International
URL courte
203325
S'abonner

Donald Trump, a menacé lundi de couper les vivres à l'OMS pour de bon, au moment où des résultats encourageants pour un vaccin expérimental contre le coronavirus émergent, relate l’AFP.

Multipliant les critiques contre l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour sa gestion de la crise, M.Trump lui a donné un mois pour obtenir des résultats significatifs.

«Si l'OMS ne s'engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement envers l'OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l'organisation», a tweeté M.Trump.

La course à la création d'un vaccin

Alors que la course au vaccin se poursuit dans le monde, la société américaine biotechnologique Moderna, l'une des plus avancées en la matière, a annoncé lundi des résultats encourageants mais à prendre avec précaution pour son vaccin expérimental chez huit volontaires, avant des essais à grande échelle prévus en juillet.

La pandémie a déjà fait plus de 316.000 morts dans le monde, et les États-Unis sont le pays le plus touché avec plus de 90.000 décès et au moins 1,5 million de contaminations.

En pleine rivalité américano-européenne sur un futur vaccin, le Président chinois, Xi Jinping, a de son côté assuré qu'un éventuel vaccin chinois contre le coronavirus serait un «bien public mondial».

Il s'exprimait lors de l'assemblée annuelle de l'OMS en visioconférence mouvementée lundi, au cours de laquelle les États-Unis ont réitéré leurs critiques. Depuis la Maison-Blanche, M.Trump a accusé l'OMS d'être «une marionnette de la Chine».

Si un vaccin est découvert, a déclaré en écho au Président chinois M.Macron, il devra être «un bien public mondial, auquel chacun devra pouvoir avoir accès».

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Des chasseurs russes interceptent deux bombardiers américains au-dessus de la mer Noire
Tags:
financement, finance, pandémie, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, vaccination, vaccin, OMS, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook