International
URL courte
7825
S'abonner

Selon un rapport publié par la Maison-Blanche, les États-Unis sont prêts à une concurrence avec la Chine dans les domaines où leurs intérets coïncident sans conduire à «des affrontements ou à des conflits».

Les États-Unis reconnaissent une concurrence stratégique à long terme avec la Chine, mais sont également ouverts à une coopération constructive en cas de coïncidence des intérêts, selon le rapport intitulé «L'approche stratégique des États-Unis envers la Chine» publié sur le site de la Maison-Blanche.

Ce document, présenté par l'administration présidentielle aux membres du Congrès, décrit l'approche nationale américaine envers la Chine dans le cadre de la stratégie de sécurité nationale.

Le document contient en principe des critiques à l'encontre de Pékin, car l'administration américaine l’associe à une série de défis aux intérêts nationaux des États-Unis, que ce soit la politique économique de la Chine ou des questions liées à la sécurité.

«Une interaction et une coopération constructives»

Néanmoins, Washington se dit ouvert à «une interaction et une coopération constructives et axées sur les résultats, dans les domaines où ses intérêts avec la Chine coïncident», indique le document.

Ainsi, le rapport souligne que «la concurrence ne doit pas conduire à des affrontements ou à des conflits», et que les États-Unis «saluent la coopération» avec la Chine et «comptent sur une concurrence loyale».

«Nous ne visons pas à freiner le développement de la Chine [...]. Les États-Unis comptent sur une concurrence loyale avec la Chine, grâce à laquelle nos pays, nos entreprises et nos particuliers pourront jouir de la sécurité et de la prospérité», précise le rapport.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
concurrence, présidence américaine, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook