International
URL courte
11228
S'abonner

Kayleigh McEnamy, attachée de presse de la Maison-Blanche, a révélé un chèque de 100.000 dollars du Président en faveur du ministère de la Santé, lequel présentait ses coordonnées bancaires. Une pratique dangereuse pouvant mener à des achats en ligne ou à un piratage de compte, alerte le New York Times.

Elle pensait bien faire, mais a commis une bourde. Vendredi 22 mai, la porte-parole de la Maison-Blanche Keyligh McEnamy a présenté aux journalistes un chèque de 100.000 dollars émis par Donald Trump et destiné au ministère de la Santé et des Services sociaux pour soutenir ses efforts dans la lutte contre le coronavirus.

Un responsable de l’administration a par la suite confirmé que les documents montrés en conférence de presse étaient des vrais, confirmant l’authenticité des données bancaires visibles sur le chèque. «Ce n’est pas une bonne pratique de révéler cette information au public», commente auprès du New York Times Eva Velasquez, présidente de l’Identity Theft Ressource Center, une ONG qui porte assistance aux victimes de fraude et de vol d’identité.

«Pour un citoyen lambda, ces informations sensibles pourraient être utilisées à des fins de piratage, ou pour effectuer des achats en ligne», poursuit le quotidien.

Il est cependant peu probable que les données de M.Trump aient pu être exploitées, précise Mme Velasquez, puisque sa banque a mis en place des protections supplémentaires, comme c’est le cas pour les personnalités connues. La Maison-Blanche a néanmoins envoyé un très mauvais message devant les caméras. Des citoyens pourraient mal interpréter la démarche et compromettre leurs données bancaires en les révélant eux aussi.

Trump renonce à son salaire

Comme promis durant la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump reverse l’intégralité de son salaire présidentiel, d’un montant annuel de 400.000 dollars, à une cause de son choix. Chaque trimestre, 100.000 dollars sont ainsi reversés à une institution et le don fait l’objet d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

M.Trump avait notamment déjà donné à la Small Business Administration pour soutenir les entrepreneurs, à l’Administrateur de la santé publique ainsi qu’au NIAAA, l’institut national pour l’abus d’alcool et l’alcoolisme.

Lire aussi:

Washington promet de punir ceux qui «violent» les «sanctions de l'Onu» contre l'Iran
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
salaire, département américain de la Santé et des Services sociaux, piratage, The New York Times, Donald Trump, information secrète, erreurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook