International
URL courte
4222
S'abonner

La chef du gouvernement néo-zélandais a impressionné ses concitoyens en restant impassible et souriante alors qu'un séisme de magnitude 5,6 sévissait pendant son interview.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern n’a pas interrompu son entretien lundi 25 mai au matin en direct à la télévision malgré le séisme survenu au même moment, relate l’agence de presse AP.

​Elle s’est contentée de constater, impassible: «Nous avons juste un petit tremblement de terre ici [...]. Vous voyez peut-être les choses bougez derrière moi». Assurant au journaliste qu'elle était en sécurité, Jacinda Ardern a poursuivi l'entretien.

Un séisme sans retombées

L'épicentre du tremblement de terre d'une magnitude de 5,6 se trouvait à environ 100 kilomètres au nord-est de Wellington, la capitale, selon l'US Geological Survey. Le séisme n'a fait ni blessés ni dégâts, bien que de nombreux habitants de la capitale aient été pris de panique.

La Nouvelle-Zélande se trouve sur la «ceinture de feu du Pacifique» (expression employée pour désigner l'alignement de volcans qui borde l'océan Pacifique sur la majorité de son pourtour) et connaît fréquemment des tremblements de terre.

Jacinda Ardern, en poste depuis 2017, est très appréciée par les Néo-Zélandais pour sa gestion de plusieurs crises, dont celle du coronavirus, souligne l’AP.

Lire aussi:

«Arrêtez d’emmerder les Français!»: les feux de cheminée dans le collimateur de Barbara Pompili
Explosions des «fermes» à batteries lithium-ion, scénario catastrophe pour le monde?
Projet de loi sanitaire devant le Conseil constitutionnel, ce qui pourrait tout faire capoter
Macron «emprisonné» par des colliers de fleurs en Polynésie, puis détourné sur les réseaux sociaux – images
Tags:
Jacinda Ardern, Nouvelle-Zélande, séisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook