International
URL courte
161085
S'abonner

Vendredi 22 mai, l’État américain de l’Oklahoma a adopté une loi contre les entreprises qui boycottent les biens ou les services israéliens, relate la chaîne de télévision i24news.

Vendredi dernier, le gouverneur de l’Oklahoma Kevin Sitt a signé un décret selon lequel son État rompt toute relation commerciale avec les entreprises qui boycottent les produits israéliens.

L’Oklahoma ne signera des contrats qu’avec les entreprises ayant un certificat écrit attestant qu’elles n’appliquent pas une politique BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) contre Israël.

Le gouverneur a annoncé que cette loi visait à «faire savoir à tout le monde que l’État d’Oklahoma est solidaire avec Israël».

«Un partenaire de premier plan»

«Nous ne commercerons pas avec les sociétés qui boycottent l’État hébreu qui est un partenaire de premier plan pour nous», a-t-il détaillé.

«Les entreprises qui refusent de traiter avec les partenaires commerciaux des États-Unis, comme par exemple Israël, ont pris des décisions discriminatoires sur la base de la nationalité», a-t-il ajouté.

Le gouverneur a signalé que discriminer toute personne ou toute entité israélienne était une pratique commerciale peu judicieuse.

À la mi-mai, un projet de loi similaire interdisant à l’État de commercer avec les entreprises boycottant Israël avait été adopté par les députés du Missouri.

Lire aussi:

La France, seule puissance européenne à pouvoir tenir tête à la Turquie?
Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Assassinat du Président algérien Boudiaf: «la prophétie» qui contredit la thèse officielle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook