International
URL courte
Par
6674
S'abonner

Jean Tcheriatchoukine, issu d’une vieille famille d’émigrés russes, descendant de généraux tsaristes, a reçu son passeport de citoyen des mains de l’Ambassadeur de Russie à Paris. Une manière de renouer «un lien quasi permanent et quasi charnel» avec ses ancêtres et sa patrie d’origine.

Ce vendredi 29 mai, Alexeï Mechkov, Ambassadeur de Russie en France, a remis un passeport russe à Jean (Ivan Andreevitch) Tcheriatchoukine, psychiatre de formation et descendant des généraux «blancs» (tsaristes, opposés aux révolutionnaires communistes «rouges») Alexander Tcheriatchoukine et Piotr Makhrov.

«C’est un grand plaisir pour moi de participer à cette cérémonie, quand un autre citoyen entre dans la famille russe, qui compte des millions de personnes. Notre destin, le destin de nos familles est inextricablement lié à notre patrie. Vous êtes le successeur d’une glorieuse vieille famille russe», a souligné Alexeï Mechkov lors de la cérémonie.

  • Jean Tcheriatchoukine a reçu le passeport russe des mains d'Alexeï Mechkov, l'Ambassadeur de la Russie
    Jean Tcheriatchoukine a reçu le passeport russe des mains d'Alexeï Mechkov, l'Ambassadeur de la Russie, ce 29 mai 2020
    © Sputnik . Oxana Bobrovitch
  • Avec sa femme, Jean Tcheriatchoukine a élevé six enfants inspirés d'amour pour la France, mais aussi pour la Russie
    Avec sa femme, Jean Tcheriatchoukine a élevé six enfants inspirés d'amour pour la France, mais aussi pour la Russie
1 / 2
© Sputnik . Oxana Bobrovitch
Jean Tcheriatchoukine a reçu le passeport russe des mains d'Alexeï Mechkov, l'Ambassadeur de la Russie, ce 29 mai 2020

Le décret du Président de la Fédération de Russie du 22 avril 2020 précise les conditions d’admission à la citoyenneté de Jean Tcheriatchoukine. Comme l’a déclaré Alexeï Popov, le consul de Russie à Paris, en ouvrant la cérémonie, le décret entre en vigueur après la prestation de serment. Monsieur Tcheriatchoukine a prêté un serment solennel et, au son de l’hymne national, est devenu citoyen de la Russie.

«Tous mes ancêtres sont issus de Russie, et [à travers la citoyenneté russe, ndlr] j’ai tenu à avoir un lien quasi permanent et quasi charnel avec eux», a confié à Sputnik Jean Tcheriatchoukine.

Le tout nouveau citoyen russe a travaillé de 1996 à 2003 à l’ambassade de France à Moscou en tant qu’inspecteur général des affaires sociales et conseiller pour les affaires sociales et la santé. Il a collaboré avec le Centre d’oncologie à Moscou et les centres de cancérologie d’Ivanovo et de Kemerovo, ainsi qu’avec des hôpitaux pour enfants à Tchita et Barnaul, et diverses organisations caritatives. Il est par ailleurs décoré de la Légion d’honneur.

«Nous apprécions grandement ce que vous avez fait dans ces années 1990, difficiles pour notre pays. Le moment est venu de comprendre que l’essentiel pour l’humanité est la santé et la solution aux problèmes sociaux. Tout le reste est secondaire. Et vous êtes en avance sur nous. Nous sommes très heureux que vous soyez devenu citoyen russe aujourd’hui», a conclu l’ambassadeur.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Assoupi au volant, il prive d’électricité une partie de la Drôme
Tags:
Alexeï Mechkov, ambassade de Russie en France, France, Russie, citoyenneté
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook