International
URL courte
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (104)
121134
S'abonner

Le Nord Stream 2 et les relations avec la Chine et l’Otan, voici les sujets qui ont été au coeur d’une vive discussion entre Angela Merkel et Donald Trump fin mai, indique Politico en citant un responsable américain anonyme. La chancelière allemande a également refusé de venir à Washington pour le sommet du G7 en raison de la pandémie.

La chancelière allemande et le Président américain ont eu des débats enflammés sur le Nord Stream 2 ainsi que sur l’Otan et les relations avec la Chine, rapporte Politico en se référant à un haut responsable de l’administration Trump qui a voulu garder l’anonymat.

Cette conversation téléphonique s’est déroulée entre les deux dirigeants fin mai, lorsque Angela Merkel a décliné la proposition de venir à Washington en juin pour participer au sommet du G7. Un refus motivé par la situation pandémique encore instable, a expliqué au média le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

La position des deux pays sur le Nord Stream 2

La mise en place de nouvelles sanctions par les États-Unis à l’encontre du gazoduc a été récemment évoquée par l'ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell. Selon lui, Washington pourrait imposer des amendes aux entreprises qui assurent sa maintenance technique dans le but d’enrayer son entrée en service.

Les sanctions américaines ont déjà été critiquées par l’Allemagne, pour laquelle il s’agit d’un projet économique qui doit être exempt de tout embargo extraterritorial. La position de Berlin sur ce sujet restera inchangée, a annoncé le 26 mai la porte-parole adjointe du gouvernement fédéral, Ulrike Demmer.

Auparavant, l'Agence fédérale allemande des réseaux (BNA) avait exonéré le Nord Stream de suivre les règles de la directive européenne sur le gaz sur le territoire allemand pour les 20 prochaines années, à compter du 12 décembre 2019. 

La construction du gazoduc

Long de 1.230 kilomètres, le Nord Stream 2 doit relier le littoral russe à l’Allemagne par le fond de la mer Baltique. Il est prévu que ses deux conduites d’une capacité annuelle de 55 milliards de mètre cube passent par les zones économiques et les eaux territoriales de la Finlande, de la Suède et du Danemark.

Les États-Unis s’opposent à ce projet et ont déjà lancé des sanctions contre le Nord Stream 2 en décembre 2019. Bien que le groupe suisse Allseas soit contraint de mettre fin à ses travaux et de rappeler ses bateaux, la construction sera achevée, a déclaré le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

Dossier:
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (104)

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
Russie, Nord Stream 2, Angela Merkel, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook