International
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)
4332
S'abonner

Après qu’un correspondant de RIA Novosti a été gazé par la police de Minneapolis et ce malgré le fait qu’il ait présenté un document attestant qu’il est journaliste, Rossiya Segodnya, dont l'agence est partie intégrante, a exigé une enquête méticuleuse sur l’action des forces de l’ordre.

L’agence d'information internationale Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie, exige que les autorités américaines mènent une enquête sur les actions de policiers qui ont eu recours aux lacrymogènes contre son correspondant.

La nuit dernière, dans la ville de Minneapolis, la police a utilisé des lacrymogènes contre le correspondant de RIA Novosti, qui fait partie du groupe, Mikhaïl Turguiev, bien que ce dernier leur ait montré sa carte de presse.

«L’agence d’information internationale Rossiya Segodnya exige de la part des autorités américaines une enquête méticuleuse de cette action illicite des policiers qui ont non seulement violé la loi américaine sur la liberté de parole et de presse, mais aussi les normes internationales qui protègent les journalistes contre la violence», souligne le service de presse de l’agence.

Et d’exiger qu’à l’issue de l’enquête la responsabilité des coupables soit engagée.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le ministère russe des Affaires étrangères a condamné l’incident en évoquant une violence injustifiée.

Décès de George Floyd et vague de tensions

George Floyd, un Afro-Américain âgé de 46 ans, est décédé le 25 mai juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d'avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l'intervention, il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. À en juger par une nouvelle vidéo qui a surgi le 28 mai, pas un, mais trois policiers ont mis leur genou sur cet homme.

D’abord, Floyd fait savoir qu’il ne peut pas respirer, avant de perdre connaissance et décéder ensuite aux soins intensifs. Quatre officiers de police ont été licenciés en lien avec ce drame. Un d’entre eux a été inculpé pour homicide involontaire.

Depuis le décès de Floyd, Minneapolis et d’autres villes du pays ont connu des manifestations.

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Minneapolis, Rossiya Segodnya, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook