International
URL courte
7137
S'abonner

En avril, une cyberattaque aurait été menée contre plusieurs installations hydrauliques du réseau israélien. Selon l’État hébreu, son objectif était d'augmenter le niveau de chlore dans l’eau, une action qui aurait pu nuire à la santé des civils. L’Iran rejette les accusations.

L'Iran aurait tenté d'augmenter le niveau de chlore dans les systèmes israéliens d'approvisionnement en eau lors d’une cyberattaque réalisée en avril 2020 contre l'État hébreu, relate le 31 mai le Financial Times.

Une attaque qui ouvre la porte à un «scénario de risques imprévisibles» et crée un précédent pour les cyberattaques réciproques contre les infrastructures civiles que les deux pays ont jusqu'à présent tenté d'éviter, estime un responsable israélien cité par le quotidien.

L’Iran dément

Une source proche de l’administration iranienne interrogée par le média rejette cependant ces allégations.

«L'Iran ne peut politiquement se permettre d'essayer d'empoisonner les civils israéliens. Et même si l'Iran l'a fait, où est la réponse appropriée des Israéliens?», s’interroge la source. «Nous soupçonnons que les Israéliens veulent avoir plus d'argent des États-Unis et ont tout inventé. Mais les Américains ne sont pas des idiots», poursuit-elle.

Alireza Miryousefi, porte-parole de la mission iranienne auprès de l'Onu, a déclaré début mai à Reuters que les cyberactivités iraniennes étaient «purement défensives et protectrices».

Des accusations israéliennes

La cyberattaque iranienne présumée d’avril aurait pu laisser des dizaines de milliers de civils israéliens assoiffés au milieu d'une vague de chaleur. Dans le pire des cas, des centaines de personnes risquaient de tomber malades, a déclaré un responsable occidental cité par le Financial Times.

En réponse, Israël a lancé une cyberattaque contre une installation portuaire iranienne, affirment des responsables israéliens cités par le journal.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
cyberattaque, Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook