International
URL courte
82411
S'abonner

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appris par le biais des médias que les États-Unis souhaitent rompre leurs relations avec elle et c’est la seule information qu’elle a, selon son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus. Moscou appelle Washington à préciser s’il se retire de l’OMS.

La déclaration faite le 29 mai par Donald Trump devant les journalistes sur la rupture des relations avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reste la seule annonce à ce sujet, l’OMS n’ayant toujours pas été officiellement informée sur les projets des États-Unis, a annoncé lundi 1er juin le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

«L'annonce a été faite vendredi 29 mai, comme vous l’avez appris dans tous des médias. Et la seule information que nous avons est celle relayée par le biais des médias», a indiqué le directeur général.

Il a espéré que l’OMS continuerait à collaborer avec les États-Unis dans le domaine de la santé publique.

Moscou demande des explications

La Russie appelle Washington à expliquer s’il entend se retirer de l’OMS, a pour sa part déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu et des autres organisations internationales basées à Genève, Guennadi Gatilov.

«Nous attendons des explications. La déclaration de Donald Trump, signifie-t-elle que les États-Unis entendent quitter l’OMS en respectant le mécanisme prévu par la résolution du Congrès américain du 14 juin 1948, c’est-à-dire un an après l’annonce officielle (qui n’a pas été faite) et après le paiement de leur dette?», se demande M.Gatilov sur Twitter.

Rupture des relations lors d’une conférence de presse

Le 29 mai, Donald Trump a déclaré lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche qu’il mettrait un terme aux relations avec l’OMS parce que ses dirigeants avaient «refusé de mener à bien les réformes» prônées par Washington et parce que cette organisation était «contrôlée par la Chine».

Selon M.Trump, Pékin et l’OMS n’ont pas pris les mesures requises pour éviter la propagation du Covid-19.

Le 18 mai, le Président des États-Unis avait envoyé une lettre au directeur général de l’OMS, se disant prêt à donner 30 jours à cette organisation pour garantir la tenue des réformes et indiquant que l’OMS devait prendre ses distances vis-à-vis de la Chine. Il avait menacé de cesser de financer cette organisation internationale et de revoir la participation des États-Unis à ses activités.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
Guennadi Gatilov, Russie, OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook