International
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)
7551
S'abonner

Une journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation contre la mort brutale de George Floyd, qui se déroulait devant la Maison-Blanche à Washington.

Nicole Roussell, une journaliste de Sputnik à Washington, a été blessée par des balles caoutchoutées pendant une manifestation pour George Floyd qui se déroulait le 1er juin à Washington, bien qu'elle ait présenté sa carte de presse à la police.

© Sputnik
Une journaliste de Sputnik blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation à Washington
«J'étais devant la Maison-Blanche ce soir pour couvrir les manifestations en cours lorsque plusieurs policiers ont commencé à tirer sur les manifestants. Je me suis approchée pour filmer ce qui se passait et la police a rapidement commencé à tirer ce que je pense être une combinaison de grenades Stinger et de balles en caoutchouc. Ils tiraient également des gaz lacrymogènes, nous avons donc toussé», a indiqué Mme Roussell.
Nicole Roussell
© Sputnik
Nicole Roussell

Quand Nicole Roussell a indiqué qu'elle était journaliste, la police a tiré une grenade Stinger, qui a laissé «trois marques très douloureuses» sur sa hanche et sa jambe.

Nicole Roussell, journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation à Washington
© Sputnik
Nicole Roussell, journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation à Washington
«J’ai un peu plus tard été encore touchée au torse», a ajouté la journaliste.
Nicole Roussell, journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation à Washington
© Sputnik
Nicole Roussell, journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu'elle couvrait une manifestation à Washington

Quand Mme Roussell a filmé des manifestants «en train d’être aspergés abondamment dans les yeux», elle a en outre reçu une bille en caoutchouc sur le mollet.

«La blessure est immédiatement devenue violette […] et a commencé à saigner. Un policier portant un équipement anti-émeute m'a bousculée et m’a poussée au sol, et je ne me suis levée que lorsqu’un manifestant m'a aidée tout en m'exhortant à me lever rapidement», a ajouté Mme Roussell.

La correspondante de Sputnik souligne qu'elle a non seulement fait savoir à la police qu'elle était journaliste mais elle portait aussi sa carte de presse.

«J’ai dit plusieurs fois que j’étais journaliste avant qu’ils me tirent dessus. J'avais aussi ma carte de presse autour du cou. D’autres journalistes ont été soumis à un traitement similaire, tout comme les manifestants», a conclu Nicole Roussell.

Margarita Simonian, rédactrice en chef de l'agence Rossiya Segodnya, a déclaré que l'agence envisageait de poursuivre en justice les policiers américains qui ont attaqué ses journalistes à Minneapolis et à Washington, bien qu'elle ne pense pas que la justice américaine se comportera mieux que la police.

Homicide de George Floyd et manifestations aux USA

Au cours de la semaine dernière, de nombreux journalistes de Fox News, RIA Novosti, DW, CBS, Vice et d'autres ont été blessés lors de manifestations dans plusieurs villes américaines.

Les troubles ont été provoqués par la mort d’un Afro-Américain, George Floyd, lors d’une interpellation violente à Minneapolis le 25 mai. George Floyd, 46 ans, est mort étouffé après avoir été plaqué au sol par les policiers qui le soupçonnaient d'avoir essayé d’écouler un faux billet de 20 dollars. Comme le montre une vidéo filmée lors de l’interpellation, un policier a longtemps maintenu son genou sur le cou de M.Floyd qui disait qu'il ne pouvait plus respirer.

Depuis cette mort, de nombreux Américains sont descendus dans la rue en signe de protestation, notamment à Atlanta, Portland, Détroit, Los Angeles, Oakland, Houston, New York et Washington. 

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
police, manifestation, blessés, Sputnik, journalistes, Washington
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook