International
URL courte
16438
S'abonner

Onze tremblements de terre, tous d’une magnitude relativement faible, ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures à proximité du parc de Yellowstone, aux États-Unis.

L’Institut d’études géologiques des États-Unis (US Geological Survey) a enregistré le 29 mai 11 tremblements de terre dans une zone proche du parc national de Yellowstone, dans le nord-ouest de l’État du Wyoming.

La plus forte des secousses affichait une magnitude de 3,1 pour un épicentre situé à une profondeur de 4,8 kilomètres. Au cours des 30 derniers jours, la zone en question a été frappée par 34 tremblements de terre, rappelle l’institut.

Zone sismique

La région de Yellowstone est l’une des plus actives des États-Unis sismiquement. En effet, entre 700 et 3.000 tremblements de terre, généralement de très faible magnitude, y sont enregistrés chaque année. Autre caractéristique: les séismes à Yellowstone se produisent généralement en essaims: les secousses à un endroit donné sont réparties sur plusieurs jours, voire plusieurs mois ou années.

Le plus gros essaim de tremblements de terre s’est produit à Yellowstone en 1985: plus de 3.000 séismes ont été enregistrés en trois mois du côté nord-ouest du parc.

Ce phénomène est lié au transport de fluides volcaniques le long des nombreuses petites fractures dans les roches peu profondes, au-dessus du magma, selon un modèle similaire à celui trouvé dans les volcans du monde entier.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
séisme, États-Unis, parc national de Yellowstone, USGS (institut de veille géologique américain)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook