International
URL courte
8597
S'abonner

Les fonds américains constituent 60% du budget de l’Organisation panaméricaine de la santé, et l’arrêt de ce financement se répercutera gravement sur l’interaction entre ses membres, selon sa directrice.

L’arrêt du financement américain entraînera une réduction significative du nombre des opérations réalisées par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS/OMS), prévient sa directrice Carissa F. Etienne.

«Pendant une longue période, les États-Unis ont été le premier donateur financier de l’OPS/OMS et un partenaire important. À l’heure actuelle, 60% de notre budget proviennent des États-Unis. En cas d’arrêt de financement américain, l’interaction technique entre les pays membres sera considérablement réduite», a déclaré Mme Etienne lors d’un point presse retransmis sur la page Facebook de l’organisation.

Les fonds US redirigés «vers d’autres besoins urgents»

Auparavant, Donald Trump avait annoncé la fin de la relation entre son pays et l’OMS, cette dernière ayant «échoué à faire les réformes nécessaires et requises». Selon le locataire de la Maison-Blanche, les États-Unis vont rediriger les fonds destinés à l’OMS «vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent».

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le Président états-unien a à plusieurs reprises accusé l’OMS de se montrer trop indulgente avec la Chine.

Le directeur général de l'Organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a pour sa part assuré vouloir continuer à travailler avec les États-Unis malgré l’arrêt du financement, saluant «les contributions et la générosité du gouvernement et du peuple américains au profit de la santé mondiale».

Lire aussi:

Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Un photo-journaliste de 65 ans violemment agressé à Reims, son pronostic vital engagé
Biden explique pourquoi il a ordonné des frappes en Syrie
Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Tags:
Chine, Covid-19, Donald Trump, financement, États-Unis, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook