International
URL courte
1106
S'abonner

Le 4 juin, les forces du Gouvernement d'union libyen (GNA) de Fayez el-Sarraj ont affirmé avoir pris le «contrôle total des frontières administratives de Tripoli».

Après des combats avec les troupes de l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, la capitale libyenne est passée sous le contrôle des forces du Gouvernement d'union libyen (GNA) de Fayez el-Sarraj, ont déclaré ces dernières.

Une vidéo dans laquelle le porte-parole du GNA, Mohamad Gnounou, annonce par radio la nouvelle a été diffusée par les responsables de la communication de l'opération Volcan de la colère.

«Nos forces héroïques ont le contrôle total des frontières administratives de Tripoli», dit-t-il notamment dans la séquence.

Le 3 juin, les forces du GNA avaient indiqué avoir repris le contrôle complet de l'aéroport international de Tripoli, hors-service depuis 2014.

En visite à Moscou

Le 3 juin, le vice-Premier ministre du GNA, Ahmed Maïtik, est arrivé à Moscou pour s’entretenir avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Les deux parties ont notamment évoqué la perspective d’une trêve entre les forces du GNA et celles de l’ANL du maréchal Haftar.

Plongée dans le chaos

La Libye est divisée en deux camps rivaux entre le GNA dirigé par Fayez el-Sarraj, qui siège à Tripoli et qui est reconnu par la communauté internationale, et un gouvernement dans l’est du pays, soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, commandant de l'Armée nationale libyenne.

Le maréchal Haftar a annoncé en avril son retrait de l’accord politique conclu en 2015 à Skhirat qui a conduit à la formation du GNA et le passage du pouvoir aux mains de l’armée.

Le 19 mai, les troupes impliquées dans l’opération Volcan de la colère menée par le GNA ont annoncé la reprise de deux villes dans l’ouest de la Libye.

Lire aussi:

Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Tags:
armée, contrôle, Tripoli (Libye), Fayez el-Sarraj, Khalifa Haftar, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook