International
URL courte
0 018
S'abonner

Un pigiste de l’agence RT travaillant au Yémen a reçu des menaces de mort et ce quelques jours après que son collègue de l’agence vidéo Ruptly a été abattu de plusieurs balles devant sa maison dans le même pays, a alerté la rédactrice en chef de l’agence Rossiya Segodnya, Margarita Simonian.

Alors que le pigiste de l’agence vidéo Ruptly Nabil Hassan a été abattu le 2 juin devant sa maison au Yémen, un autre journaliste, Salah al-Aklu, lui pigiste chez RT dans le même pays, a été menacé de mort, a relaté ce vendredi 5 juin la rédactrice en chef de l’agence Rossiya Segodnya, Margarita Simonian.

«Au Yémen, le pigiste de notre agence RT en arabe Salah al-Aklu est menacé de mort. Les menaces ont commencé après que son ami et collègue, qui coopérait avec notre agence vidéo Ruptly, a été abattu devant sa maison il y a quelques jours au Yémen», a-t-elle écrit sur Twitter.

En outre, Margarita Simonian a remercié le ministère des Affaires étrangères russe et l’ambassadeur russe du pays qui aident l’agence à évacuer le journaliste et sa famille du Yémen.

La réaction de la communauté internationale

Le Comité pour la protection des journalistes et l'Unesco ont condamné le meurtre de Nabil Hassan et ont exigé une enquête sur sa mort.

Le Yémen est ravagé depuis 2014 par la guerre civile entre les insurgés Houthis et les forces gouvernementales. Le conflit s’est internationalisé en 2015 quand une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a rejoint le camp du gouvernement.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
D’anciens tweets de Darmanin refont surface, une pétition exige sa démission
Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
Tags:
Yémen, meurtre, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook