International
URL courte
12134
S'abonner

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés en mars 2018 à Salisbury, ont commencé une nouvelle vie en Nouvelle-Zélande, selon le Sunday Times. Toutefois, sa nièce qui vit en Russie estime que cette information n’est qu’un leurre.

Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont déménagé en Nouvelle-Zélande, rapporte ce dimanche 7 juin le Sunday Times en s’appuyant sur des sources gouvernementales britanniques. 

À en croire l’hebdomadaire, l’ancien officier de la direction générale des renseignements (GRU) de l'état-major russe avait auparavant vécu plus d’un an dans une maison sécurisée du MI6.

Une source gouvernementale a affirmé que Sergueï Skripal et sa fille avaient «reçu de nouvelles identités et un soutien pour commencer une nouvelle vie».

La nièce de Sergueï Skripal, Viktoria, a néanmoins donné une version différente des faits, expliquant que l’information n’était qu’un leurre et que son oncle était toujours au Royaume-Uni.

«Je n’en sais rien, mais je n’y crois pas en même temps. Ils parlent de leur participation au programme de protection des témoins et de leur déménagement depuis longtemps […]. Mais je pense qu'ils sont toujours à Porton Down [une zone de recherche militaire en Angleterre, ndlr]. C’est moins cher pour le gouvernement britannique de les entretenir là qu’en Nouvelle-Zélande, et ils n'ont pas assez d'argent pour subvenir à leurs besoins là-bas», a-t-elle déclaré à Sputnik.

L’affaire Skripal

Le 4 mars 2018, Sergueï Skripal, anciennement condamné en Russie pour trahison, avait été retrouvé inconscient près d’un centre commercial de la ville de Salisbury. Londres avait immédiatement pointé Moscou du doigt, pour une tentative d’empoisonnement par agent neurotoxique.

La Russie avait alors proposé une enquête conjointe, offre repoussée par le Royaume-Uni. L'ex-Première ministre Theresa May avait par la suite affirmé que l’agent toxique utilisé était une création russe, une assertion par la suite démentie par le laboratoire chargé de l’enquête.

L’affaire Skripal avait entraîné une crispation des relations diplomatiques entre les deux pays, le Royaume-Uni expulsant 23 diplomates russes de son territoire. La Russie avait répondu par des mesures similaires.

Selon sa nièce Viktoria, Sergueï Skripal n’a plus contacté sa famille depuis juin 2019. La mère de l’ancien agent, âgée de 92 ans, vit toujours dans la ville russe de Yaroslavl, dans l’attente d’un appel de son fils. Un rapprochement que le reste de la famille pense peu probable.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
Theresa May, Viktoria Skripal, Affaire Skripal, Sergueï Skripal, Ioulia Skripal, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook