International
URL courte
251931
S'abonner

Comme le monde n’est plus «polarisé entre deux grands blocs», L’Europe doit choisir «un réel dialogue multilatéral», a déclaré Jean-Yves Le Drian à Télégramme. Par conséquent, la France désire rester rapprochée de la Russie et essaye, avec ses partenaires, d’«ancrer» le pays dans la communauté.

La France n’est pas intéressée par un éloignement de la Russie de l’Europe, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères dans une interview accordée à Télégramme.

Malgré les divergences qui existent entre Paris et Moscou concernant la régularisation de certaines crises internationales, l’Europe cherche à poursuivre le dialogue, affirme Jean-Yves Le Drian:

«Notre intérêt n’est pas que la Russie s’éloigne encore davantage de nous».

«Sans transiger en rien sur nos valeurs et nos principes, et dans une totale solidarité - ancrée dans les faits - avec nos partenaires et alliés, nous essayons de l’ancrer à l’Europe et de l’amener à jouer véritablement le jeu du multilatéralisme», ajoute-t-il.

Le futur de l’Europe

Le Drian a souligné que «le monde dans lequel nous vivons n’est pas un monde polarisé entre deux grands blocs, comme à la fin des années 1940».

«On l’a bien vu au cours des dernières semaines: les Européens sont là, qui indiquent un autre chemin possible: le chemin du dialogue et de la coopération internationales, au service de nos biens communs et de tout ce qui compte vraiment pour nous tous. Je pense à notre santé. Je pense à notre planète. Je pense à notre sécurité collective», explique-t-il.

Selon lui, l’Europe devra choisir une voie «faite de fermeté dans la défense de nos intérêts et de nos principes fondamentaux, et d’ouverture à un réel dialogue multilatéral», si elle souhaite devenir «une force au service d’une mondialisation à visage humain».

Il s’agit d’une stratégie qui n’est «ni la guerre froide ni la complaisance naïve» et sur laquelle la France travaille quotidiennement avec ses partenaires, conclut le ministre.

Position de Moscou

En avril dernier, la Russie a pour sa part déclaré plaider en faveur du développement d’un partenariat stratégique sur tout le continent eurasien. En outre, Moscou va entretenir un dialogue avec l’Union européenne «quelles que soient les circonstances», a souligné Sergueï Lavrov.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
Europe, France, Russie, Sergueï Lavrov, Jean-Yves Le Drian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook