International
URL courte
151418
S'abonner

Une statue de l'ex-roi Léopold II, figure controversée du passé colonial de la Belgique, a été retirée d'un square mardi à Anvers pour être entreposée dans les réserves d'un musée local, a appris l'AFP de sources concordantes.

Cette décision intervient après la mobilisation de plusieurs milliers de personnes ce week-end à travers la Belgique, lors de manifestations organisées contre le racisme et en hommage à George Floyd, un Afro-Américain tué fin mai par un policier blanc aux États-Unis.

Cette statue située à côté d'une église à Ekeren, sur la commune d'Anvers, avait été vandalisée la semaine dernière, comme plusieurs autres représentant Léopold II.

Ce descendant de la dynastie allemande des Saxe-Cobourg, qui fut le roi des Belges de 1865 à 1909, est notamment resté dans les mémoires pour avoir colonisé le Congo (l'actuelle RDC), pays qui fut longtemps sa propriété privée.

Au nom de «la mission civilisatrice» de la Belgique au Congo, il a mis en place un régime décrit par les historiens comme très brutal, basé sur l'exploitation du caoutchouc par le travail forcé.

Selon Johan Vermant, porte-parole du bourgmestre d'Anvers Bart De Wever, la statue située à Ekeren devait de toute façon être retirée dans le cadre d'un réaménagement du square en 2023.

Mais comme elle a été «gravement vandalisée la semaine passée», son transfert au musée Middelheim d'Anvers a été anticipé, a-t-il expliqué dans un message à l'AFP.

«À cause de cette rénovation du square où elle était placée, la statue ne sera plus remise sur place et continuera probablement de faire partie de la collection du musée», a souligné M.Vermant.

Une porte-parole du Musée Middelheim, connu pour exposer des sculptures en plein air, a confirmé l’avoir reçue.

«Elle est dans notre dépôt, nous allons examiner dans quel état elle est, nous verrons après» ce que nous en faisons, a dit cette porte-parole à l'AFP.

Mouvement contre le racisme en Belgique

Outre les manifestations sous le mot d'ordre «Black lives matter» à Anvers, Bruxelles ou Liège le week-end dernier, la question du racisme et des violences contre les Noirs est aussi au cœur d'une pétition lancée récemment en Belgique.

Un groupe baptisé «Réparons l'Histoire» exige le retrait de l'espace public à Bruxelles de toutes les statues de Léopold II, accusant l'ancien souverain d'avoir «exterminé» des millions de Congolais.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Tags:
Congo belge, Belgique, roi, Anvers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook