International
URL courte
5838
S'abonner

Un tremblement de terre de magnitude 5,7 a secoué le sud de l'Iran, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen et l'Institut d’études géologiques des États-Unis.

Un séisme de magnitude 5,7 s'est produit mardi 9 juin, à 17h18 UTC, à 216 kilomètres au sud de Chiraz, une ville de 1,25 million d'habitants dans le sud de l'Iran, a annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

Le CSEM, qui a d'abord évoqué une magnitude de 5,8, précise que le foyer du tremblement de terre se trouvait à deux kilomètres de profondeur, alors que l'Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS) estime que l'hypocentre du séisme était situé à une profondeur de 10 kilomètres.

​Ce séisme a été précédé par un autre, de magnitude 5,4, qui s'est produit une heure et neuf minutes plus tôt à moins de 10 kilomètres, précise le CSEM sur Twitter. Un commentateur de cette publication du CSEM a affirmé avoir ressenti ces secousses à Doha, au Qatar.

Le 24 mai, un tremblement de terre a frappé la ville de Gatchsaran, dans la province de Kohguilouyeh-et-Bouyer-Ahmad, dans le sud-ouest de l'Iran. Au moins six personnes ont été blessées.

L'Iran est situé dans une zone sismique active, à la limite entre les plaques tectoniques arabique et eurasiatique, et fait périodiquement face à des tremblements de terre. Début mai, un séisme de magnitude 5,1 a frappé une grande partie du pays, y compris la capitale Téhéran. Le tremblement de terre le plus meurtrier de l'Histoire du pays s'est produit en 856, tuant quelque 200.000 personnes.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Policiers brûlés à Viry-Châtillon: bagarre générale au moment du verdict à 1h du matin – vidéo
Femme poussée dans le métro parisien: «l’auteur de l’agression» interpellé, dit Marlène Schiappa
Un drone-kamikaze russe frappe des radicaux en Syrie – vidéo
Tags:
USGS (institut de veille géologique américain), Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), séisme, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook