International
URL courte
2320
S'abonner

Vladimir Poutine et Angela Merkel ont exprimé leur préoccupation face à l’intensification des hostilités en Libye lors de leur entretien téléphonique qui a aussi porté sur la situation en Syrie, la propagation du coronavirus dans le monde et l’application des accords de Minsk sur l’Ukraine, selon le service de presse du Kremlin.

L’escalade du conflit armé en Libye suscite la préoccupation de la Russie et de l’Allemagne, ont déclaré mardi 9 juin le Président Poutine et la chancelière Merkel, lors d’une conversation téléphonique.

«Vladimir Poutine et Angela Merkel se sont déclarés préoccupés par l'escalade des hostilités en Libye. L'absence d'alternatives à un cessez-le-feu rapide et le lancement de négociations inter-libyennes sous les auspices de l'Onu ont été soulignés», a indiqué le service de presse du Kremlin.

Le Président russe a hautement apprécié les efforts de médiation déployés par l’Égypte dans le prolongement de la conférence sur la Libye organisée le 19 janvier à Berlin.

Le 6 juin, le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a fait une nouvelle proposition de règlement politique de la crise en Libye, laquelle comprend l’instauration d’un cessez-le-feu ainsi que l'adoption d'une déclaration constitutionnelle.

Pandémie de Covid-19

Mme Merkel et M.Poutine se sont en outre penchés sur les moyens de combattre la pandémie de Covid-19.

Les interlocuteurs ont «confirmé leur intention de poursuivre leur collaboration au niveau des ministères de la Santé publique et d’autres organismes concernés», a noté le service de presse.

Situations en Syrie et en Ukraine

Évoquant la situation en Syrie, les dirigeants russe et allemande ont notamment discuté des moyens de satisfaire les besoins humanitaires de la population du pays.

Ils se sont en outre dits préoccupés par l’absence de progrès dans la réalisation des accords de Minsk de 2015 sur la crise en Ukraine et des décisions prises par le Format Normandie (Ukraine, Russie, France et Allemagne) lors du sommet de Paris en 2019.

«Le Président russe a de nouveau souligné la nécessité d’un dialogue direct entre Kiev d’une part et Donetsk et Lougansk de l’autre, qui devraient se mettre d’accord sur les moyens de garantir le respect des accords de Minsk», est-il souligné dans le communiqué.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Tags:
format Normandie, accords de Minsk II, Syrie, Covid-19, Angela Merkel, Vladimir Poutine, crise libyenne, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook