International
URL courte
4232
S'abonner

En Californie, un individu s'est vu accusé d'avoir empoisonné des sans-abris par une substance très utilisée dans les sprays de défense pour filmer leurs souffrances, indique l'AFP.

Un homme de 38 ans a été officiellement accusé jeudi 11 juin d'empoisonnement sur huit sans-abris, auxquels il avait donné de la nourriture contenant une substance très irritante utilisée notamment dans les sprays de défense, pour filmer leurs réactions.

Les victimes ont toutes été intoxiquées dans la ville de Huntington Beach, au sud de Los Angeles, souffrant de divers symptômes comme des vomissements, des difficultés respiratoires et de vives douleurs gastriques, précisent les services du procureur du comté d'Orange dans un communiqué, cité par l'AFP.

Selon eux, plusieurs des SDF empoisonnés ont dû être hospitalisés après avoir ingéré des aliments contenant de l'oléorésine capsicum, «deux fois plus puissante que le spray au poivre utilisé par la police» et extrait d'une variété de piment.

Le suspect, William Robert Cable, est accusé d'avoir délibérément empoisonné les malheureux pour regarder leurs souffrances, qu'il filmait.

Il avait convaincu plusieurs victimes de consommer cette nourriture en leur proposant de la bière en échange.

«Ces êtres humains ont été visés parce qu'ils sont vulnérables. Ils ont été exploités et empoisonnés dans le cadre d'une forme perverse de divertissement», a déclaré le procureur Todd Spitzer, appelant le public à signaler aux autorités d'autres victimes et suspects potentiels.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes - vidéos
Tags:
États-Unis, empoisonnement, Californie, SDF
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook