International
URL courte
Études sur le coronavirus - juin (14)
1612150
S'abonner

L'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a révoqué ce lundi 15 juin son autorisation d'urgence pour l’hydroxychloroquine dont l'efficacité contre le Covid-19 a été remise en cause au mois de mai par l’Organisation mondiale de la Santé.

Les autorités sanitaires américaines ont retiré ce lundi 15 juin l'autorisation d'utiliser en urgence deux traitements contre le Covid-19, la chloroquine et l'hydroxychloroquine, un temps défendus par Donald Trump.

«Il n'est plus raisonnable de croire que l'administration par voie orale de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine est efficace dans le traitement du Covid-19», a déclaré la responsable scientifique de la FDA Denise Hinton dans un courrier cité par l'AFP.

Lors de l'annonce de la fin de l’utilisation d'urgence des médicaments en question, M.Hinton a précisé qu'il n'était pas non plus raisonnable «de croire que les bénéfices connus et potentiels de ces produits dépassent leurs risques connus et potentiels».

Médicament controversé

Le 22 mai, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’il n'existait aucune preuve de tests randomisés sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine comme traitement ou prévention du Covid-19.

Auparavant, une étude menée par des chercheurs français avait démontré que le médicament ne réduisait pas significativement les risques d'admission en réanimation et de décès chez les patients hospitalisés avec une pneumonie due au Covid-19.

Le gouvernement français a abrogé le 27 mai les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques, à la suite d'un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique.

Dossier:
Études sur le coronavirus - juin (14)

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
États-Unis, hydroxychloroquine, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook