International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (273)
7511
S'abonner

L'Allemagne doit cesser de «lancer des boules de coton contre les États-Unis» et protéger, de concert avec l’Union européenne, les entreprises qui pourraient être visées par les sanctions américaines en lien avec le Nord Stream 2, a déclaré ce 16 juin le chef de la commission de l'énergie du Bundestag allemand, Klaus Ernst.

Le Bundestag attend une réponse ferme de la part du gouvernement allemand face aux sanctions américaines liées au Nord Stream 2, a fait savoir ce 16 juin le chef de la commission de l'énergie du Bundestag, Klaus Ernst, lors d’une conférence de presse donnée à Berlin.

«Le gouvernement allemand doit cesser de lancer des boules de coton et commencer à résoudre les problèmes, se défendre contre les attaques visant la souveraineté de l’Allemagne et de l’Europe», a-t-il par lancé.

Il a par ailleurs proposé d’introduire des sanctions visant les sénateurs américains ayant initié les nouvelles mesures contre le Nord Stream 2, en ajoutant que ce serait «un moyen ultime»:

«Les sanctions sont un mauvais outil, notamment en matière de politique économique. Mais nous devons penser à des contre-mesures.»

Selon lui, l’Allemagne doit profiter de sa présidence au sein du Conseil de l’Union européenne car ils ont «besoin d’une réponse de la part de l’Europe».

«Une protection fiable des entreprises européennes»

Dans le cadre de la même conférence de presse, Michael Harms, directeur du Comité oriental de l'industrie allemande, a souligné que le gouvernement allemand et l’Union européenne devaient assurer «une protection fiable des entreprises européennes et allemandes contre les sanctions extraterritoriales», soit américaines, liées au Nord Stream 2.

«Ceci ne peut être mis en œuvre que par les institutions européennes, par exemple par le biais du mécanisme européen de stabilité (MES)», a déclaré M.Harms en ajoutant que pour évoquer un «montant spécifique» il faut faire des calculs. 

Plus tôt, le ministère allemand de l'Économie avait déclaré craindre que les sanctions américaines contre le Nord Stream 2 touchent les entreprises allemandes mais aussi européennes, selon le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. 

De nouvelles sanctions contre le Nord Stream 2

Des sénateurs américains ont introduit le 4 juin une nouvelle proposition de loi visant à sanctionner toutes les entreprises qui fournissent une certification, une assurance et des installations portuaires pour le projet Nord Stream 2.

Washington a déjà adopté des sanctions contre celui-ci en décembre dernier, exigeant que les entreprises impliquées dans la pose des conduites en mer Baltique arrêtent les travaux. La société suisse Allseas, engagée dans le projet, a immédiatement rappelé ses bateaux.

Néanmoins, comme l’a annoncé Vladimir Poutine en janvier dernier, la Russie envisage de mettre en exploitation le Nord Stream 2 au premier trimestre 2021, au plus tard.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (273)

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Tags:
gazoduc, sanctions, États-Unis, Allemagne, Bundestag, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook