International
URL courte
4160
S'abonner

L’Américain Paul Whelan, que le tribunal de Moscou a condamné le 15 juin à 16 ans de prison ferme, ne figure pas dans les programmes d’échanges de prisonniers entre la Russie et les États-Unis, a indiqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

Répondant à la question des journalistes voulant savoir si l’Américain Paul Whelan, récemment condamné à la prison ferme pour espionnage, pouvait être échangé contre un prisonnier russe aux États-Unis, Sergueï Riabkov a indiqué qu’une telle possibilité n’était pas discutée.

«Monsieur Whelan ne figure pas dans les programmes d’échanges de prisonniers similaires», a-t-il indiqué.

Il a également déclaré que la peine de prison de M.Whelan n’avait pas été politiquement motivée.

«D’autres pays prévoient des peines plus lourdes pour ce genre de crime. Nous ne voyons aucune raison pour dire que les verdicts du tribunal de Moscou ont été politisés», a ajouté le diplomate.

«Libération immédiate»

Suite à la condamnation de Paul Whelan, le secrétaire d’État américain a exprimé son indignation et a exigé sa «libération immédiate».

Âgé de 50 ans et possédant les nationalités américaine, britannique, irlandaise et canadienne, Paul Whelan a été arrêté le 28 décembre 2018 lors d’une opération d’espionnage, selon le Service fédéral de sécurité (FSB) russe. Au moment de son arrestation, il était en possession d’une clé USB contenant des informations secrètes.

Le parquet russe avait plus tôt requis une peine de 18 ans. Dans sa dernière prise de parole, l’accusé a refusé de plaider coupable.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
Paul Whelan, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook