International
URL courte
4320
S'abonner

La société Nord Stream 2 AG, l'opérateur du gazoduc éponyme en construction, a envoyé une nouvelle demande aux autorités danoises concernant des navires équipés d’ancre pour poser des conduites. Précédemment, leur utilisation avait été interdite par le Danemark à cause des munitions non explosées qui gisent au fond de la mer Baltique.

L'opérateur de Nord Stream 2 a demandé aux autorités danoises d’apporter des modifications au permis de construire existant, a indiqué à Sputnik le service de presse de la société Nord Stream 2 AG.

«L'amendement concerne l'utilisation possible des navires avec un positionnement d'ancrage. Il s’agit d’une éclaircissement qui porte sur une des conditions d’autorisation», a-t-il été précisé.

Le Danemark a interdit l'utilisation de navires à ancre pour la construction du pipeline, car ils pourraient toucher des munitions non explosées au fond de la mer Baltique.

Une des options prévoit l'utilisation d’une péniche de pose de tubes qui sera accompagnée par un navire avec un positionnement dynamique qui lui permet de maintenir sa position à l’aide de son propre moyen de propulsion.

La construction du Nord Stream 2 peut être achevée par la péniche MRTS Fortuna avec un système de positionnement à 12 ancres et par le navire Akademik Cherskiy avec un système de positionnement dynamique. Actuellement, ces deux navires russes sont amarrés dans le port allemand de Mukran, la base logistique de Nord Stream 2.

Nord Stream 2 AG a également souligné que des navires à ancre ont été utilisés avec succès dans la construction de la section danoise du gazoduc Nord Stream, ainsi que du gazoduc Nord Stream 2 dans les eaux allemandes.

Il est à noter que la demande présentée est une mesure préventive «conformément aux recommandations de l'Agence danoise de l'énergie».

Se référant à l’Agence danoise de protection de l'environnement, l’agence Bloomberg écrit que le Danemark a reçu la demande et qu’une décision peut être prise dans les prochains mois.

Des entraves à la construction de Nord Stream 2

Les travaux de pose du pipeline ont été arrêtés après que Donald Trump a signé en décembre 2019 la loi sur le budget de défense pour l’année fiscale 2020 prévoyant des restrictions contre les sociétés qui participent à la construction du Nord Stream 2 et du Turkish Stream. Le 21 décembre, la société Allseas a annoncé qu’elle suspendait ses travaux sur le Nord Stream 2 en raison des restrictions de Washington.

Le 4 juin, des sénateurs américains ont également introduit une nouvelle proposition de loi sanctionnant toutes les entreprises qui fournissent la certification, l'assurance et les installations portuaires pour le projet de pipeline Nord Stream 2.

Toutefois, la Russie a l’intention de mettre en exploitation le gazoduc Nord Stream 2 au premier trimestre 2021 au plus tard, comme l’a annoncé Vladimir Poutine en janvier dernier.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
pipeline, Nord Stream AG, Nord Stream 2, Danemark, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook