International
URL courte
10815
S'abonner

Le Premier ministre du Liban Hassan Diab a mis en garde ses concitoyens face aux tentatives visant à attiser les dissensions interconfessionnelles dans le pays de la part de certaines forces extérieures. Pourtant, plusieurs analystes libanais ont indiqué à Sputnik que c’est la crise économique qui a été le catalyseur du soulèvement actuel.

Après plusieurs jours de manifestations déclenchées par la dépréciation de la monnaie nationale et l'effondrement économique du pays, le Premier ministre libanais Hassan Diab a toutefois affirmé qu’il s’agissait de tentatives d’attiser les animosités interconfessionnelles, accusant notamment Israël d’être impliqué dans ces tentatives. S’agit-il effectivement de contradictions interconfessionnelles à la base du soulèvement actuel au Liban?

Des slogans incompatibles avec la revendication de la rue

«Il existe évidemment une certaine influence extérieure qui apporte des slogans qui sont souvent incompatibles avec les revendications politiques et sociales des manifestants libanais. Il y a eu par exemple récemment des appels à désarmer le Hezbollah. Des mots d’ordre pareils poussent les gens à quitter les manifestations, car ce n’est pas ce qu’ils veulent justement», a déclaré à Sputnik le politologue libanais Hasan Hardan.

«Il n’y a pas de place pour la religion sur les barricades»

Des dissensions interconfessionnelles ne menacent pas le Liban, les manifestants considèrent beaucoup plus largement la situation au Liban, a estimé à son tour Ghulay Asaad, ex-candidate au parlement libanais.

«Je tiens à souligner que les manifestations associent des représentants de toutes les confessions du Liban. Tous ces manifestants revendiquent une seule et même chose – un changement de la politique économique et sociale du gouvernement en place. […] Il n’y a pas de place pour la religion sur les barricades», a résumé la Libanaise.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Tags:
crise économique, manifestation, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook