International
URL courte
19257
S'abonner

Les États-Unis introduisent de nouvelles sanctions contre la Syrie, Bachar el-Assad et son épouse, a déclaré le 17 juin le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, cité par Reuters.

De nouvelles sanctions ont été imposées à la Syrie par les États-Unis. Elles concernent 39 personnes et entités, dont le Président Bachar el-Assad et son épouse Asma, a déclaré le 17 juin le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, cité par Reuters.

Selon lui, les 39 personnes et entreprises désignées ont joué un rôle clé pour empêcher une solution politique et pacifique au conflit en Syrie.

«De nombreuses autres» sanctions contre le gouvernement Assad devraient être annoncées dans les semaines et les mois à venir, ajoute le diplomate dans un communiqué. Leur objectif est de priver de ressources le gouvernement syrien et de le contraindre à accepter des négociations sous l'égide des Nations unies.

Plusieurs membres de la famille du Président syrien sont concernés. Certains étaient déjà sur des listes noires américaines mais d'autres, comme son épouse Asma el-Assad, sont sanctionnés pour la première fois par Washington, rappelle l'AFP.

La loi César

La nouvelle campagne de pression contre le leader syrien s’applique dans le cadre de la loi «César», promulguée en décembre dernier par Donald Trump et votée par le Congrès américain qui entre en vigueur ce 17 juin. Elle renvoie au nom de code d’un photographe militaire syrien qui a fait défection en 2013, emportant avec lui 55.000 clichés, lesquels documenteraient des tortures infligées par le gouvernement Assad à des civils.

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Bachar el-Assad, sanctions, Mike Pompeo, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook