International
URL courte
7530
S'abonner

Pour l’Italie, il est important d’avoir un dialogue politique entre les dirigeants européens avant de renouveler les mesures restrictives antirusses, sans qu’elles soient prorogées de façon automatique, a souligné le Premier ministre Giuseppe Conte.

Le gouvernement italien a pointé la nécessité d’un dialogue politique entre les dirigeants européens à l’approche de la prolongation des sanctions à l’encontre de la Russie, a indiqué Giuseppe Conte intervenant ce 17 juin devant les députés en prévision d’une réunion du Conseil européen le 19 juin.

Cela «correspond à l’exigence, toujours mise en avant par l’Italie, d’avoir une discussion politique entre dirigeants avant de procéder au renouvellement des sanctions économiques contre la Russie, en évitant l’automatisme», a déclaré le président du Conseil des ministres, ajoutant que des interventions d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron sur la réalisation des accords de Minsk étaient prévues en visioconférence au Conseil européen.

Prolongées en décembre

Les sanctions économiques décidées contre la Russie en 2014 visent depuis les secteurs du pétrole, de la défense et des banques russes. Le 12 décembre dernier, les dirigeants de l'Union européenne les ont prolongées de six mois supplémentaires.

La décision a été prise au cours d'un sommet européen à Bruxelles quelques jours après une réunion à Paris sur la restauration de la paix en Ukraine entre les dirigeants français, allemand, russe et ukrainien. Emmanuel Macron a appelé à un dégel des relations avec Moscou, mais l'UE a insisté sur le plein respect des accords de Minsk de 2015 avant toute normalisation.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
accords de Minsk, prorogation, sanctions, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook