International
URL courte
2011
S'abonner

Dans le cadre de l’enquête sur le Géorgien tué en août 2019 en Allemagne, l’ambassadeur de Russie dans le pays a été convoqué au ministère des Affaires étrangères, Berlin estimant que le meurtre avait été organisé par Moscou.

L’ambassadeur de Russie en Allemagne, Sergueï Netchaïev, a été convoqué au ministère des Affaires étrangères du pays dans le cadre de l’affaire du Géorgien tué par balles à Berlin en 2019.

«Nous avons de nouveau invité aujourd’hui l’ambassadeur russe au ministère des Affaires étrangères pour exprimer explicitement notre position à la partie russe. Le gouvernement allemand se réserve le droit inconditionnel de prendre d’autres mesures concernant ce cas», a indiqué le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, en visite à Vienne.

Selon le gouvernement allemand, il importe que les autorités judiciaires enquêtent intégralement sur le meurtre et prononcent un verdict, a-t-il ajouté.

Le parquet général du pays a pour sa part formulé un chef d’accusation contre le citoyen russe suspecté d’avoir tué le Géorgien.

La Russie dément toute implication

Selon les enquêteurs allemands, le Russe a été chargé en juillet 2019 par «les structures d’État du gouvernement de Russie» d’éliminer le Géorgien qui vivait dans le pays depuis 2016 avec le statut de réfugié et qui avait été à la tête «de la police tchétchène dans la lutte contre la Russie».

Moscou a rejeté à plusieurs reprises toute complicité dans l’organisation de ce crime. Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov avait lui aussi affirmé que sa République n’avait rien à voir avec le meurtre à Berlin du terroriste qui avait été impliqué dans de nombreux attentats. Avec cette élimination, «ça fait un terroriste de moins», avait-il lancé.

Le Géorgien Tornike K., connu également sous le nom de Zelimkhan Khangochvili, a été tué de trois balles à Berlin le 23 août 2019. Vladimir Poutine avait rappelé l’implication de cet homme dans «des activités séparatistes», notamment dans l’organisation d’«explosions dans le métro de Moscou» dont l'une a fait 98 morts. La Russie avait d’ailleurs demandé à l'Allemagne son extradition, mais sans succès.

La justice allemande avait estimé dès décembre dernier que le meurtre aurait pu être commis pour le compte de la République tchétchène avec l'aide organisationnelle des autorités russes. Le suspect était doté d’un visa Schengen qui lui aurait été délivré par le consulat français à Moscou.

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Tags:
enquête, ambassadeur, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook