International
URL courte
9073
S'abonner

Les sanctions décrétées contre la Russie dans le cadre du conflit en Ukraine et la réalisation des accords de Minsk ont été reconduites ce 19 juin par l’Union européenne.

L'Union européenne a décidé de prolonger de six mois les sanctions économiques décrétées contre la Russie à cause du conflit dans l'est de l'Ukraine, a déclaré ce 19 juin la chancelière allemande Angela Merkel.

«L’Allemagne et la France ont une nouvelle fois dressé le bilan de l’application des accords de Minsk. Les progrès constatés ne nous permettent pas de recommander de ne pas proroger les sanctions contre la Russie. Selon la décision du Conseil européen, les sanctions seront prolongées de six mois», a-t-elle déclaré au cours d’un point presse à l'issue d'un sommet virtuel des chefs d’État de l'UE.

Les sanctions frappent de nombreux secteurs économiques de la Russie, notamment la finance, l’énergie et la défense, et devaient expirer à la fin du mois.

L’Ukraine

Les mesures restrictives limitent l’accès de plusieurs banques, sociétés énergétiques et entreprises de défense russes aux marchés de capitaux primaires et secondaires de l’UE. Elles imposent une interdiction d’exportation et d’importation d’armes, ainsi que d’exportations à destination de la Russie de biens à double usage qui pourraient être utilisés à des fins militaires en Russie. Les sanctions limitent également l’accès de Moscou à certains services et technologies sensibles qui pourraient servir à l’exploration et la production pétrolières.

La mise en œuvre intégrale des accords de Minsk est considérée comme une condition sine qua non à la levée des sanctions économiques à l’encontre de la Russie. Elles ont été instaurées initialement le 31 juillet 2014 pour une période d’un an.

Le Conseil européen a décidé, le 19 mars 2015, d’établir une dépendance entre les délais des sanctions économique et la mise en œuvre des accords de Minsk qui était fixée à l’époque au 31 décembre 2015.

La Crimée

Le 18 juin 2020, l’Union européenne a également prolongé d’un an les sanctions imposées à l'encontre de la Russie en raison du rattachement de la péninsule de Crimée en 2014, après que la Russie a été accusée de participation à «la déstabilisation de l’Ukraine» et d’«annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol».

Le décret qui rattache la presqu’île à la Russie a été signé par Vladimir Poutine en mars 2014, la décision ayant été prise par les habitants au cours d’un référendum où ils ont été plus de 96% à se prononcer en faveur de la réunification.

Kiev et ses alliés occidentaux ne reconnaissent pas les résultats du plébiscite et considèrent la Crimée comme une partie du territoire ukrainien occupée par Moscou.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Tags:
Angela Merkel, Union européenne (UE), Crimée, situation en Ukraine, sanctions antirusses
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook