International
URL courte
203021
S'abonner

Donald Trump a déclaré le 20 juin qu'il avait demandé à ses autorités sanitaires de ralentir le rythme du dépistage du Covid-19 parce que cela provoquait une augmentation du nombre de cas détectés aux États-Unis, le pays le plus endeuillé du monde par la pandémie.

Le Président américain a affirmé à la foule de ses partisans réunis le 20 juin à Tulsa, dans l'Oklahoma, que le dépistage était «une arme à double tranchant».

«Voilà le mauvais côté: quand on fait ce volume de dépistage, on trouve plus de gens, on trouve plus de cas», a-t-il poursuivi lors de ce premier meeting organisé pendant la pandémie aux États-Unis.

«Alors j'ai dit à mon équipe “Ralentissez le dépistage”. Ils font des tests, et des tests...», a ajouté Donald Trump, dont la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis est largement critiquée.

«Il plaisantait évidemment pour dénoncer la couverture médiatique absurde», a ensuite indiqué à l'AFP un responsable de la Maison-Blanche, sous couvert d'anonymat.

Six organisateurs du meeting testés positif

Six membres de l'équipe de campagne Trump ont été testés positifs au Covid-19 et placés en quarantaine quelques heures avant ce rassemblement. Jusqu'à présent relativement épargné, l'Oklahoma connaît en ce moment une forte poussée des cas détectés.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par le nouveau coronavirus avec plus de 2,2 millions de cas et près de 120.000 morts, pour près de 330 millions d'habitants.

Lire aussi:

Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
épidémie, Covid-19, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook