International
URL courte
21776
S'abonner

Évoquant une résolution de l'Agence internationale de l'énergie atomique qui avait appelé vendredi l’Iran à donner à ses inspecteurs accès à deux de ses sites, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a estimé ce dimanche 21 juin que Téhéran continuait à tromper la communauté internationale concernant son programme nucléaire.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a commencé à réaliser que l'Iran mentait sur ses ambitions nucléaires, a déclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahou lors de l'ouverture de la réunion du cabinet de ce dimanche 21 juin.

«L'Iran continue de mentir à la communauté internationale pour obtenir des armes nucléaires […] Aujourd'hui, l'AIEA comprend ce que nous disons depuis des années», a estimé M.Netanyahou.

Les députés iraniens condamnent la résolution

Ce même dimanche, 240 membres du Parlement iranien ont fermement condamné la résolution de l’AIEA qu’ils ont qualifié d’«autre signe de discrimination structurelle» au sein de l'Agence viennoise.

La résolution de l’AIEA

Le conseil des gouverneurs de l’AIEA a adopté vendredi 19 juin une résolution appelant Téhéran à lui donner accès à deux sites suspects et à coopérer pleinement avec l'agence. 25 pays ont voté pour la résolution, 7 se sont abstenus vote alors que la Russie et la Chine s’y sont opposées.

Réagissant à la résolution, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a souligné que l’Iran faisait preuve «du plus haut degré de coopération avec l'AIEA» mais que l'adoption de la résolution était «une initiative totalement contre-productive et décevante.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook