International
URL courte
1511310
S'abonner

Dans le cadre d’une conversation téléphonique à l'initiative de l’Égypte, le ministre russe des Affaires étrangères a discuté avec son homologue de la situation actuelle en Libye, ainsi que du processus de paix israélo-palestinien et des relations entre l'Égypte et l'Éthiopie, fait savoir son administration.

Le ministre russe des Affaires étrangères a discuté avec le chef de la diplomatie égyptienne de la situation en Libye, lors d’un entretien téléphonique ce dimanche 21 juin. Ils ont réfuté toute solution militaire concernant la crise libyenne et dénoncé l’absence d’alternative à la cessation des hostilités, fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères.

«Les ministres ont échangé des vues sur la situation en Libye, soulignant une impossibilité de toute solution militaire et l’absence d’alternative à la cessation immédiate et durable des hostilités par les parties en conflit et l'ouverture d'un dialogue avec toutes les parties libyennes pour négocier des accords universellement acceptés sur tous les aspects du règlement dans le cadre des conclusions de la conférence de Berlin», indique le message du ministère russe.

Le processus de paix israélo-palestinien

En outre, Sergueï Lavrov et Sameh Choukri se sont dits très préoccupés par l'impasse dans lequel se trouve processus de paix israélo-palestinien et se sont déclarés favorables à une intensification des efforts sous l'égide de l'Organisation des nations unies du «quatuor» des médiateurs internationaux, en coordination avec les principaux pays arabes, afin que reprennent les négociations directes entre les parties.

Les relations entre l'Égypte et l'Éthiopie

«Au cours d'un entretien organisé à l'initiative de la partie égyptienne, Sameh Choukri s'est dit préoccupé par la situation des relations entre l'Égypte et l'Éthiopie à propos de la construction de la centrale hydroélectrique d'Addis-Abeba Renaissance sur le Nil Bleu, et a fait part de l'appel du Caire au Conseil de sécurité de l'Onu pour envisager la possibilité d’un règlement», informe le ministère russe.

Pour sa part, Sergueï Lavrov a réaffirmé la position de la Russie quant à la nécessité de parvenir à un compromis mutuellement acceptable en tenant compte des intérêts de toutes les parties prenantes.

Lire aussi:

Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
Egypte, Russie, Libye, politique, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook