International
URL courte
51114
S'abonner

Au supermarché, une femme a aperçu un ex-officier impliqué dans le meurtre de George Floyd et libéré sous caution. Selon elle, le policier ne devrait pas pouvoir faire «confortablement» ses courses après «avoir tué quelqu’un de sang froid».

Alexander Keung, l’un des quatre policiers qui avaient procédé à l’interpellation meurtrière de George Floyd, a été filmé dans un supermarché du Minnesota en train de faire des courses après avoir été libéré de prison. La femme qui a reconnu l’ex-officier estime qu’elle ne pouvait pas passer à côté et l’a pris à partie.

«Vous êtes donc sorti de prison et vous faites vos courses confortablement à Cub Foods, comme si vous n'aviez rien fait?», lui demande la femme, après quoi celui-ci lui répond: «Je ne dirais pas “confortablement” mais plutôt pour acheter des produits essentiels».

​En colère, elle impute ainsi à l’ancien policier de mener une vie ordinaire malgré le drame: «Vous pensiez que les gens n’allaient pas vous reconnaître? Vous avez tué quelqu’un de sang-froid. Vous n’avez pas le droit d'être ici».

«Vous ne voulez pas présenter vos excuses? Vous n’avez rien à dire?», lui demande-t-elle, alors que l’homme reste silencieux.

Libérés sous caution

L'ancien officier de police de Minneapolis Alexander Keung a été libéré de prison le 19 juin avec une caution de 750.000 dollars. Plus tôt, Thomas Lane, un autre policier impliqué, avait déjà été libéré après avoir lui aussi payé une caution de 750.000 dollars. Les quatre policiers impliqués dans cette arrestation meurtrière devront comparaître devant le tribunal le 29 juin prochain.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
policier, police, George Floyd, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook