International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)
0 70
S'abonner

Douze jours après que des médias ont annoncé la volonté de Téhéran d’expédier à Paris les boîtes noires du Boeing ukrainien abattu pour analyse, le ministre iranien des Affaires étrangères a confirmé cette décision dans une conversation téléphonique avec son homologue canadien. Selon lui, l’envoi s’effectuera dans les prochains jours.

Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre canadien des Affaires étrangères tenue ce 22 juin, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a annoncé que Téhéran enverrait à Paris les boîtes noires du Boeing ukrainien abattu pour analyse.

Selon le communiqué du ministère relayé dans la presse, l’envoi aura lieu dans les prochains jours.

Le premier diplomate iranien a précisé que la décision d'envoyer les boîtes noires du Boeing 737-800 ukrainien en France avait été prise depuis un certain temps.

Mohammad Javad Zarif a également informé son homologue canadien du fait que l'Iran avait déjà assuré à l'Ukraine être prêt à régler les problèmes juridiques, la procédure d'indemnisation des familles des passagers décédés, ainsi qu’à payer une compensation pour l'avion de ligne ukrainien abattu.

Le 11 juin, l’agence Reuters, se référant à deux sources proches du dossier, a annoncé que Téhéran avait informé l’Organisation de l’aviation civile internationale être disposé à envoyer les boîtes noires du Boeing ukrainien à Paris à condition que les autres participants de l’enquête soient d’accord. Les pays concernés sont l'Ukraine, le Canada et les États-Unis.

Pris pour un missile de croisière

Crash du Boeing 737-800 de Ukraine Airlines International près de Téhéran
© Sputnik . Société du Croissant-Rouge de la République islamique d'Iran
Dans la nuit du 7 au 8 janvier, un missile iranien a détruit un Boeing 737-800 ukrainien avec 176 personnes à bord peu après son décollage de Téhéran et à destination de Kiev.

La partie iranienne avait d’abord justifié le drame par une défaillance technique survenue à bord de l’aéronef, avant d’assumer sa responsabilité le 11 janvier. Selon les militaires iraniens, l’avion a volé près d’un site militaire du pays et a été pris pour une «cible ennemie», à savoir un missile de croisière.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
boîte noire, France, Ukraine, Boeing 737, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook