International
URL courte
353910
S'abonner

Huawei représente un défi pour la suprématie américaine dans le domaine de la recherche et du développement, a fait savoir Eric Schmidt, ancien PDG de Google dans une interview à BBC Radio 4. Pour lui, la Chine qui, au rebours de nombreux préjugés, sait «innover», est déjà meilleure que l’Occident dans certains domaines technologiques clés.

Eric Schmidt, PDG de Google de 2001 à 2011 a réaffirmé que Huawei, sous sanctions américaines depuis plus d’un an, s'est engagé «dans des pratiques inacceptables», dans une interview récemment accordée à BBC Radio 4. Le président du Defense Innovation Advisory Board sous la tutelle du Pentagone, a tout de même avoué que le vrai problème dans les relations entre les États-Unis et le géant chinois, était le défi que ce dernier représente pour le leadership technologique américain.

«La réponse à Huawei… est d’avoir un produit et une ligne de produits aussi bonne [que Huawei, ndlr]», a-t-il déclaré au journaliste de la BBC sans remettre en question les soupçons d’espionnage à l’égard de l’entreprise.

«Il ne fait aucun doute que les informations ayant transité sur des routeurs de Huawei sont finalement tombées entre les mains de ce qui semblerait être l'État [chinois, ndlr]», a affirmé M.Schmidt au média. Victor Zhang, directeur de Huawei au Royaume-Uni a pour sa part réfuté ces accusations au micro de la radio britannique.

Combattre les idées reçues

Eric Schmidt affirme avoir pendant des années sous-estimé la capacité des Chinois d’innover. Selon lui, peindre la Chine comme une nation qui sait «copier», «organiser», «voler» mais qui n’est pas capable de produire de nouveaux produits est erroné. Il a appelé à se débarrasser de ces idées reçues concernant le potentiel d’innovation de l’Empire du milieu.

«Les Chinois sont tout aussi bons, et peut-être meilleurs que l'Occident dans les domaines clés de la recherche et de l'innovation», a expliqué l’ex-patron de Google dans la même interview.

La Chine, future championne du monde technologique?

Il a par ailleurs fait part de ses préoccupations quant à la perspective de l’ordre technologique mondial. D’après lui, si les deux secteurs technologiques existants –américain et chinois – continuent de se développer séparément, cela entraînera la création de deux systèmes distincts, ce qui est indésirable pour l’Occident. Le futur leadership de la Chine est d’ailleurs incontestable.

«La Chine va dominer, que l’on fusionne ou sépare [ces deux secteurs technoloqies, ndlr]. Ils [les Chinois, ndlr] ont les ressources, ils ont de l’argent, ils ont les technologies», a-t-il ainsi commenté la montée en puissance chinoise à la BBC.

Le gouvernement américain vs Huawei

L'année dernière, le département américain du Commerce a imposé des sanctions contre Huawei sous prétexte de protéger la sécurité nationale. Cette mesure a limité les ventes de matériels ou de logiciels américains à l'entreprise chinoise. Récemment le gouvernement américain a annoncé un changement des règles de coopération avec le géant chinois. Ainsi, les entreprises américaines pourraient bientôt travailler avec Huawei afin d’établir les standards des réseaux 5G de prochaine génération, selon Reuters.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
technologies, États-Unis, Chine, guerre commerciale, Huawei
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook