International
URL courte
5120
S'abonner

Après les déclarations du conseiller de la Maison-Blanche qui ont provoqué la chute des contrats à terme sur actions américaines et des devises à risque, le Président américain a nié ce 23 juin la résiliation de l'accord commercial avec la Chine via un tweet.

Donald Trump a démenti ce mardi 23 juin la résiliation de l'accord commercial avec la Chine sur son compte Twitter.

«L'accord commercial avec la Chine est totalement intact. Espérons qu'ils continueront à respecter les termes de l'accord!»

​Des propos «pris hors contexte»

Peter Navarro, le conseiller de la Maison-Blanche en termes de Commerce, avait déclaré auparavant sur Fox News que l’accord commercial avec la Chine était désormais terminé, avant de revenir sur ses propos un peu plus tard.

Ainsi, M. Navarro a expliqué que ses commentaires avaient été «pris hors contexte».

«Ils n'avaient rien à voir avec l'accord commercial de la phase 1, qui reste en vigueur. Je parlais simplement du manque de confiance que nous avons maintenant envers le Parti communiste chinois après qu'ils ont menti sur les origines du virus chinois et imposé une pandémie au monde», a-t-il ajouté.

Les premières déclarations de M.Navarro avait fait immédiatement réagir les marchés financiers. Ainsi, les contrats à terme sur actions américaines ont plongé de même que les devises risquées, y compris le dollar australien. Ils sont depuis revenus à la normale.

L'accord commercial Chine-USA

Les États-Unis et la Chine ont signé un accord commercial préliminaire le 15 janvier, en vertu duquel Washington a conservé des droits de douane de 25% sur les produits chinois d'une valeur d'environ 250 milliards de dollars, ainsi que 7,5% sur les marchandises d'une valeur de 120 milliards de dollars.

Quant à la Chine, elle s'est notamment engagée à acheter pour 200 milliards de dollars de produits américains supplémentaires d'ici à 2022 pour réduire le déséquilibre commercial.

Officiellement, Pékin et Washington continuent d'insister sur leur volonté de remplir leurs obligations en vertu de l'accord commercial. Cependant la partie chinoise accuse les États-Unis de poursuivre une politique protectionniste, entravant la mise en œuvre de l'accord.

Les États-Unis ont lancé une enquête sur la responsabilité de Pékin en matière de propagation du Covid-19 et n'ont pas exclu de graves conséquences si culpabilité il y avait.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Tags:
Maison blanche, Donald Trump, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook