International
URL courte
Par
217920
S'abonner

Le Président al-Sissi menace de déployer l’armée égyptienne en Libye. Ne parvenant pas à obtenir un cessez-le-feu entre son poulain Haftar et ses ennemis de Tripoli et d’Ankara, Le Caire brandit l’ultimatum de l’intervention militaire, avant que la bataille de Syrte rende un verdict en sa défaveur. Explications.

L’Égypte va-t-elle entrer en guerre en Libye? Après la défaite du maréchal Haftar à Tripoli, Le Caire semble craindre que son favori ne perde la guerre. Celle-ci se joue essentiellement à Syrte, ville majeure à plus d’un titre, mais notamment parce qu’elle ouvre la route aux immenses champs pétroliers, véritable trésor du pays.

Le Président égyptien al-Sissi a donc lancé un avertissement à ses ennemis, le gouvernement d’union nationale de Tripoli et son allié turc. Mais s’appuyant sur leurs récentes victoires, ces derniers sont en position de force: ainsi ont-ils refusé la trêve proposée par Le Caire, et semblent exclure tous pourparlers diplomatiques.

Mais al-Sissi va-t-il mettre sa menace à exécution? Et peut-il seulement engager cette opération militaire? Réponses dans ce nouveau Désalliances en bref.

Lire aussi:

«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
France, Emmanuel Macron, Khalifa Haftar, Fayez el-Sarraj, Recep Tayyip Erdogan, Abdel Fattah al-Sissi, Egypte, Turquie, Tobrouk, Tripoli (Libye), Syrte, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook