International
URL courte
21229
S'abonner

La filiale indienne du géant des cosmétiques Unilever a annoncé jeudi vouloir rebaptiser sa crème éclaircissante pour la peau, commercialisée localement sous le nom de «Fair & Lovely», dans le contexte des manifestations contre le racisme, selon l’AFP.

L'entreprise anglo-néerlandaise a promis qu'elle cesserait d'utiliser le mot «Fair» (clair) car la marque «s'est engagée à célébrer tous les tons de peau».

«Nous rendons notre portefeuille de soins de la peau plus inclusif et nous comptons célébrer une représentation plus diverse de la beauté», a déclaré Sanjiv Mehta, directeur de Hindustan Unilever, cité dans un communiqué.

En Inde, une peau claire est supposée refléter l'appartenance à une classe sociale supérieure dans la hiérarchie complexe des castes du pays.

Plusieurs fabricants de cosmétiques ont été critiqués récemment pour leurs produits éclaircissants pour la peau, alors que le mouvement Black Lives Matter s'est amplifié dans le monde après la mort de l'Afro-Américain George Floyd aux États-Unis.

Produits répandus

En Inde, les crèmes éclaircissantes sont depuis longtemps plébiscitées par les grandes stars de Bollywood, dont Shah Rukh Khan et Priyanka Chopra Jonas.

Priyanka Chopra, mariée au chanteur américain Nick Jonas, a été clouée au pilori sur les réseaux sociaux pour avoir soutenu Black Lives Matter tout en étant ambassadrice de produits éclaircissants.

Controverse sur les stéréotypes raciaux

Quelques entreprises américaines ont annoncé qu'elles allaient faire disparaître ou modifier leur identité visuelle qui perpétue des stéréotypes raciaux. C'est notamment le cas de Quaker Oats (filiale de PepsiCo) qui va bientôt se débarrasser de sa Tante Jemima, et de Mars, qui dit réfléchir à faire évoluer son célèbre Oncle Ben's.

Le géant américain des produits d'hygiène et ménagers Colgate-Palmolive a annoncé vouloir «réexaminer» ses dentifrices Darlie vendus en Asie et dont le nom signifie «dentifrice pour personne noire» en chinois.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
Unilever, antiracisme, racisme, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook