International
URL courte
23248
S'abonner

Dans le cadre des mouvements antiracistes, L'Oréal a décidé de supprimer certains mots, dont «blanchissant», emboîtant ainsi le pas à la filiale indienne de l’entreprise Unilever.

Le groupe L'Oréal a décidé de retirer certains mots de la description de ses produits cosmétiques sur ses emballages, dans un contexte mondial de manifestations antiracistes.

«Le groupe L'Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant (white/whitening), clair (fair/fairness, light/lightening) de tous ses produits destinés à uniformiser la peau», indique le géant français des cosmétiques dans un communiqué publié en anglais samedi, sans plus de détails, notamment sur un retrait immédiat ou non des rayons.

Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs ne se sont pas retenus de plaisanter sur la décision, faisant des propositions sur ce qu'on pourrait interdire encore.

D'autres se sont exprimés contre la démarche, en tant qu'Afro-Américains, ou ont avancé des stratégies pour faciliter l'application de la décision.

Modifications dans plusieurs entreprises

Cette décision vient après celle de la filiale indienne d'Unilever, qui a choisi de rebaptiser sa crème éclaircissante pour la peau commercialisée sous le nom de «Fair & Lovely», rappelle l’AFP.

L'entreprise anglo-néerlandaise a promis de ne plus recourir au mot «fair», car la marque se dit «engagée à célébrer tous les tons de peau».

L'ampleur des manifestations antiracistes, déclenchées par la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc à Minneapolis, met la pression sur les entreprises.

Plusieurs groupes américains ont annoncé leur intention de modifier leur identité visuelle, tels que Mars, qui dit réfléchir à faire évoluer son célèbre Uncle Ben's.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
cosmétiques, antiracisme, L'Oréal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook