International
URL courte
81226
S'abonner

Un conflit familial a éclaté à Phoenix, dans l’Arizona, entre un homme politique et sa fille qui a mis en garde les internautes qui comptent voter pour son père. Elle leur a demandé de faire des recherches sur ses opinions politiques avant de lui apporter leur soutien. Bien que le tweet ne donne pas plus de détails, il a été largement partagé.

Robert Regan habite à Phoenix, dans l’Arizona. Il se présente lors des élections de novembre 2020 au poste de sénateur républicain du Michigan. L'homme a des opinions extrêmement conservatrices que sa fille Stephanie ne partage pas, écrit Unilad.

Sa campagne électorale

Le site de campagne du politicien le présente comme un «chrétien croyant à la Bible» et qui soutient les politiques de Donald Trump.

En outre, l'homme s'oppose catégoriquement à toute forme d'avortement et de contraception, nie l'existence du racisme et condamne le mouvement Black Lives Matter, dont il qualifie les membres de marxistes.

La fille s’oppose à ses idées

Stephanie adhère à des positions fondamentalement différentes. Par conséquent, elle ne pouvait pas se taire. Le 24 juin, elle a lancé un appel à ses concitoyens.

«Si vous êtes du Michigan et que vous avez 18 ans, pour l'amour de Dieu, ne votez pas pour mon père, la réputation de l'État en dépend. Dites-le à tout le monde», a-t-elle tweeté, sans apporter plus de détails. En revanche, elle a recommandé aux électeurs de faire des recherches sur les opinions de son père.

Énorme soutien sur la Toile

Au moment de la publication de cet article, le tweet de Stephanie a récolté plus de 190.000 «j’aime» et 40.000 «partage». Les internautes ont commencé à se mobiliser pour la jeune fille et à dénoncer les vues de son père.

«Je ne voterai jamais pour le gars qui a mis son enfant dans cette position», commente un internaute.

«J'ai regardé son site et c'est terriblement effrayant. Nous ne pouvons pas permettre à des personnes ayant de telles opinions d’être au sein de notre gouvernement», écrit un autre.

La puissante réaction de l’électorat et l’attention portée au tweet de Stephanie sur les réseaux sociaux ont forcé son père à répondre. Il a salué son courage.

«Je suis heureux que ma fille soit prête à défendre et à exprimer ses opinions», a déclaré Robert Regan le 26 juin.

Cependant, la veille, l’homme politique a accordé une interview à The Hill dans laquelle il condamne la vision du monde de sa fille, blâmant les enseignants de l'université du Colorado dans laquelle elle a étudié.

«De nombreux étudiants, lorsqu'ils tombent dans ces campus libéraux, comme l'université du Colorado, du Texas ou d’Austin, sont simplement attirés par les mouvements communistes marxistes. Nous ne sommes pas d'accord avec elle sur l'idéologie du socialisme, du communisme et de la philosophie du marxisme. Elle estime que le principal problème dans le pays est le racisme systémique. Je n’adhère absolument pas à ce racisme systémique. Tout le monde a des obstacles qui doivent être surmontés», souligne M.Regan.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Tags:
États-Unis, partis politiques, classe politique, parler politique, homme politique, vie politique, politique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook