International
URL courte
Par
108515
S'abonner

Benyamin Netanyahou va-t-il pouvoir annexer des territoires de Cisjordanie ce 1er juillet? Alors que les rangs de l’opposition à ce projet grossissent, le doute enfle. Violation des droits de l’homme, illégalité internationale, violences incontrôlables, situation sanitaire et économique compliquée: les arguments pour un report sont nombreux.

Le verdict tant attendu depuis des semaines ne devrait tomber, comme prévu, que ce mercredi 1er juillet. En effet, cette date a été choisie par Benyamin Netanyahou et son gouvernement pour mettre en œuvre le plan d’annexion de territoire en Cisjordanie. Outre la grosse centaine de colonies juives, Tel-Aviv cible la vallée du Jourdain.

Mais le climat s’est détérioré en Israël. Tout d’abord, les cas de coronavirus se multiplient à nouveau, risquant d’aggraver la crise économique. Et cette situation est utilisée par l’opposition nationale, avec en tête Benny Gantz, le Premier ministre par intérim israélien.

De plus, la pression internationale s’intensifie sur Tel-Aviv et cette fois l’Administration Trump s’illustre davantage par son indécision que par son soutien. Explications dans ce nouveau Désalliances en bref.

 

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Tags:
annexion, Cisjordanie, colonies, Autorité palestinienne, conflit israélo-palestinien, Palestine, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook