International
URL courte
3611
S'abonner

Le projet de résolution américain visant à proroger l'embargo des Nations unies sur la vente d’armes à l’Iran est «une utopie», a déclaré ce mardi 30 juin Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu.

Au cours d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu, Vassili Nebenzia a critiqué la volonté des États-Unis de prolonger l’embargo sur la vente d’armes à l’Iran, qui expire au mois d’octobre.

«Dès le début, nous avons dit que le projet de résolution américain sur l'embargo à l’encontre de l’Iran était une utopie, qu'il ne passerait pas et qu'il n'y avait aucune raison d’ouvrir des négociations», a-t-il déclaré.

Le diplomate a estimé que les États-Unis tentaient d'utiliser le Conseil de sécurité de l’Onu pour légitimer leur campagne «de pression maximale» sur l'Iran.

D’après lui, il n’y a aucun motif, qu’il soit juridique ou autre, de soulever la question de l'extension de l'embargo au Conseil de sécurité de l'Onu. Il a noté que cette mesure faisait partie de l'accord nucléaire iranien dont les États-Unis se sont retirés unilatéralement en 2018.

L'ambassadeur russe a exhorté les États membres de l'Onu à ne ménager aucun effort pour préserver l'accord nucléaire et a promis que la Russie continuerait d'encourager le dialogue pour ramener la situation sous contrôle.

À son tour, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a estimé ce mardi 30 juin que la levée de l'embargo en question était «indissociable» du maintien de l'accord nucléaire.

Le projet de résolution américain

Les États-Unis ont remis lundi 22 juin à leurs partenaires du Conseil de sécurité de l'Onu un projet de résolution condamnant les attaques de 2019 en Arabie saoudite imputées à l'Iran et proposant de prolonger pour ce pays l’embargo sur les armes.

Commentant cela, le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré qu'il n'y avait aucune raison objective de soulever la question de l'embargo sur les armes contre l'Iran, rappelant que les restrictions de vente de matériel militaire à Téhéran étaient temporaires.

Lire aussi:

En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
États-Unis, Russie, Vassili Nebenzia, Conseil de sécurité de l'Onu, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook