International
URL courte
411897
S'abonner

Israël a pu mener un acte de sabotage en posant une bombe sur l’installation d’un site nucléaire iranien, rapporte le New York Times en se référant à ses sources.

Un responsable de services de renseignement au Moyen-Orient a déclaré au New York Times (NYT) qu'Israël était responsable de l'attaque du complexe nucléaire de Natanz du jeudi 2 juillet, en posant une puissante bombe dans un bâtiment où des centrifugeuses avancées étaient en cours de développement.

Un membre anonyme du Corps des gardiens de la révolution islamique a également certifié au quotidien qu'un explosif avait été utilisé.

Le journal américain indique cependant ne pas être en état de vérifier ou de confirmer l’implication d’Israël dans la destruction du site. Certains responsables israéliens sont restés vagues lorsqu'ils ont été interrogés sur la possibilité d'une implication dans une attaque contre Natanz, bien qu'ils aient souligné le danger d'un Iran doté d'armes nucléaires.

La version d’un acte de sabotage avait été émise par plusieurs médias occidentaux.

Une succession d’accidents

Le New York Times signale que ces derniers mois, des dizaines d'événements ont touché ce secteur, dont des incendies dans des complexes industriels en Iran, et ceux-ci ont également été largement attribués à Israël.

Mais la source susmentionnée du journal, issue du renseignement au Moyen-Orient, a également déclaré que l’accident de Natanz n’avait rien à voir avec les autres incidents récents.

Une faille dans la sécurité

«Alors que les enquêteurs ont envisagé la possibilité que Natanz ait été touché jeudi par un missile de croisière ou un drone, ils considèrent qu'il est plus probable que quelqu'un ait introduit une bombe dans le bâtiment», a confié le membre des Gardiens de la révolution cité par le NYT.

«Ils ne savent pas encore comment ni quand les explosifs ont été introduits, mais l'attaque a clairement montré une lacune dans la sécurité de l'installation», a-t-il ajouté.

Dimanche 5 juillet, le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique Behrouz Kamalvandi a déclaré à l’agence de presse IRNA que l’Iran construirait un bâtiment plus grand en lieu et place de celui endommagé par un incendie sur le site de Natanz et y installerait des équipements plus modernes.

«L’incident pourrait ralentir le développement et la production de centrifugeuses avancées à moyen terme... L’Iran remplacera le bâtiment endommagé par un plus grand, doté d’équipements plus avancés», a-t-il précisé.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
Tags:
Israël, accident, usine d'enrichissement d'uranium de Natanz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook