International
URL courte
Par
3511
S'abonner

À son retour de Riyad où il avait participé à des négociations de paix, le conseiller du Président yéménite et vice-président du parlement a été la cible d’un attentat à la bombe, dans la ville de Marib (à l’est de la capitale Sanaa), a confié une source sécuritaire locale à Sputnik. L’explosion a provoqué des dégâts matériels.

Le conseiller du Président yéménite et vice-président du Parlement, Abdelaziz Jabbari, a échappé à la mort lors d’un attentat à la bombe qui le visait mercredi 7 juillet après-midi, dans la ville Marib, à l’est de la capitale du pays, Sanaa, a indiqué une source sécuritaire locale à Sputnik.

Cette dernière a précisé que l’engin explosif avait été posé à l’entrée de l’hôtel où séjournait M.Jabbari, situé dans l’avenue principale de la ville de Marib. L’explosion de la bombe n’a provoqué que des dégâts matériels.

Abdelaziz Jabbari était arrivé dimanche 5 juillet, en provenance de la capitale saoudienne Riyad, sans mesure de sécurité préalable, a expliqué une source gouvernementale yéménite à Sputnik.

De retour de négociations en Arabie saoudite

Le responsable avait participé à Riyad aux négociations de paix entre le gouvernement yéménite et le conseil de transition du sud du pays, sous les auspices des autorités saoudiennes.

Les pourparlers portaient sur la formation d’un gouvernement à parts égales entre les deux parties, conformément à l’accord de paix signé en novembre 2019 à Riyad, là encore sous la tutelle du gouvernement saoudien.

 

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
attentat suicide, attentat déjoué, attentat, Congrès populaire général du Yémen (CPG), Congrès général du peuple (Yémen), Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook