International
URL courte
29545
S'abonner

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que les États-Unis restaient «le leader mondial dans la lutte contre la pandémie» lors d’un point de presse qu’il a tenu le 8 juillet. Cette annonce tombe au moment où le pays vient de dépasser officiellement les trois millions de contaminations par le coronavirus.

Alors que le 3 juillet, les États-Unis ont enregistré leur pire journée en matière de nouveaux cas de Covid-19 avec 57.000 signalements, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a réaffirmé que les États-Unis restaient le leader incontesté quant au combat contre cette maladie, lors d’un point de presse le 8 juillet.

«Certes, les États-Unis restent le leader mondial dans la lutte contre la pandémie. Cela va presque de soi», a-t-il déclaré en répondant à une des questions des journalistes ce mercredi.

Les yeux de tous «sont rivés sur les USA»

D’après lui, le monde entier a les yeux tournés vers «les meilleurs scientifiques, chercheurs et praticiens» qui proposent les solutions techniques afin d’endiguer la propagation du virus, à l’aide de «produits thérapeutiques ou [de] vaccins». «Que ce soit en Asie Centrale ou en Afrique, leurs yeux sont rivés sur les États-Unis», a-t-il conclu.

«Il n’y a aucun doute que les États-Unis étaient et restent le leader mondial s’agissant non seulement de la pandémie mais aussi du système mondial d’infrastructures», a estimé Mike Pompeo.

Le «roi des respirateurs»

Auparavant, c’est le Président Donald Trump qui a déclaré que les États-Unis étaient le leader mondial de la lutte contre la pandémie en pointant du doigt les succès américains dans le dépistage et le traitement du Covid-19. Le chef d’État a à plusieurs reprises qualifié son pays de «roi des respirateurs», et a déclaré qu’il produisait des équipements dans des quantités qui dépassaient ses propres besoins.

Trois millions de cas

Selon les chiffres de l'université Johns-Hopkins, les États-Unis ont dépassé mercredi 8 juillet les trois millions de cas de Covid-19, ce qui fait d’eux le pays le plus touché au monde. À ce jour, il s’agit en outre du plus endeuillé par la pandémie: près de 131.600 Américains ont perdu la vie des suites de cette maladie.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Tags:
États-Unis, Covid-19, Mike Pompeo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook