International
URL courte
7474
S'abonner

Plusieurs comptes Twitter de personnalités, dont Joe Biden ou Bill Gates, ou encore d’entreprises ont été piratés mercredi. Les auteurs du coup s’en sont servis pour réclamer des bitcoins. Twitter a confirmé «un incident de sécurité», précise l'AFP.

Les comptes Twitter de personnalités, dont Bill Gates, Elon Musk ou encore Joe Biden et Barack Obama, et de grandes entreprises comme Apple et Uber ont été victimes mercredi après-midi d'un piratage massif aux cryptomonnaies, informe l’AFP.

Des messages, rapidement effacés par les comptes visés, invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés.

«Joyeux mercredi! J'offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l'adresse bitcoin ci-dessous», ont notamment pu lire les usagers de Twitter sur le compte d'Elon Musk, le patron de Tesla.

Les comptes du co-fondateur de Microsoft Bill Gates, du patron d'Amazon Jeff Bezos, du candidat démocrate à l'élection présidentielle Joe Biden ou encore de l'ancien maire de New York Mike Bloomberg, ont affiché pendant un temps des messages au contenu similaire.

«Nous pouvons confirmer que ce tweet n'a pas été envoyé par Bill Gates. Cela semble faire partie d'un problème plus large auquel Twitter est confronté. Twitter est au courant et travaille à la restauration du compte», a indiqué une porte-parole de M.Gates à l'AFP.

Twitter a en effet dit «examiner» la situation et a assuré qu'un communiqué serait prochainement diffusé.

L'action de l'entreprise chutait de 4% à Wall Street dans les échanges électroniques après la clôture.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Twitter, piratage, Bitcoin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook